En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

PARIS (Reuters) - Les syndicats de la Saur, le numéro trois français de l'eau potable, demandent à François Hollande de faire intervenir la Banque...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

18 opinions
  • civis
    civis     

    les syndicats recus a l'Elysée .....a suivre donc

  • brueghel
    brueghel     

    NESTLE ET LES BANQUES VOUS DEPECERONT ET VOUS SEREZ TOUS DEHORS. ET OUI POUR QUI TRAVAIL FLAMBY?

  • FRED13000
    FRED13000     

    Arrive en livraison un lundi matin a 10h à la SAUR du cote d'ISTRES. 2 employes dans le bureau qui jouaient au solitaire. Ca laisse presager de ce qu'ils font le reste de la semaine. Pour eux travailler c'est se deplacer au bureau et repondre au telephone si ca sonne.
    Les syndicats tuent les entreprises remplies de gens qui se croient fonctionnaires donc se donnent le droit de ne rien foutre

  • BJP34
    BJP34     

    La SAUR en situation de quasi monopole dans beaucoup de communes et avec les prix des prestations "offertes" aux consommateurs eh bien !!! Où passe donc le pognon ????

  • carlos gunns
    carlos gunns     

    QUAND TU AS UN MONOPOLE EST QUE TU ARRIVE A FAIRE FAILLITE ? C EST VRAIMENT QUE TU N ES PAS BON !!!

  • molo
    molo     

    la saur est une entreprise privée qui grenouille auprès des collectivité locales. Cette entreprise veut tripoter à tout. Elle veut un monopole de fait pour tout, autrement dit, que les communes ne puissent traiter et négocier les prix des prestations et des marchés avec d'autres entreprises. Les administrés payeront! ils n'auront pas le choix.

  • molo
    molo     

    ils vont bien les syndicats à la SAUR, " rêver d'une entreprise publique, qi rendrai compte sans la contrainte des marchés" ben voyons! soit des augmentations du prix de l'eau au prix que l'on veut quand on veut. Tout cela sans risque de remise en cause du marché. Elle est pas belle la vive! les cons d'administrés n'auront pas d'autre choix que de payer. La gestion à la française!

  • lecoyote
    lecoyote     

    A terme des entreprises comme Véolia qui auront pris le monopôle sur certains domaine comme l'eau, appliqueront des prix de services exorbittants du faite qu'il n'y a plus de concurence devant eux. Nous en payerons le prix fort pour avoir accés au minimum vital de l'eau, elle vaudra plus que l'OR!

  • lecoyote
    lecoyote     

    C'est la faute à qui? Il ne faut pas être étonner de voir une entreprise comme celle-ci être en difficultée en ce moment, car c'est les régles européenne de la libre concurence non faussée qui établit les règles. Deplus comment faire concurence à des entreprises vampires telle que Véolia, qui casse toutes les offres de marchés avec les communes et les communautées de communes, qui propose leurs services à prix cassés, et ainsi tue toute concurence en périphérie du même domaine dactivité comme l'eau. Toutes les personnes qui travaillent dans des entreprises de taille moyenne auront un jour le même problème que les employé(e)s de la SAUR.

  • civis
    civis     

    quel rapport avec la lettre ouverte ?

Lire la suite des opinions (18)

Votre réponse
Postez un commentaire