En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Nathalie Kosciusko-Morizet déplore qu'Alain Juppé et François Fillon aient été hués pendant le congrès des Républicains.
 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Grnoumpf
    Grnoumpf     

    lorsqu'on écoute ce discours qui a un air de déjà-vu, lorsqu'on contemple les rangs du fond de la salle restés vides, les (quelque) 8 000 chaises installées, les regards amers de ses concurrents sifflés à la tribune, difficile de conclure que l'heure est au rassemblement. C'était pourtant, aux dires mêmes de Nicolas Sarkozy, la condition de sa victoire... Caramba, encore raté !

  • CogitoErgoSum
    CogitoErgoSum     

    R comme " RASSEMBLEMENT" ? c'est mal parti....

  • iamagic
    iamagic     

    Il faut se ménager une opportunité au cas où ce serait Juppé qui sera désigné lors des primaires. ça , elle sait faire NKM!!

  • iamagic
    iamagic     

    Hypocrisie, c'est ce qui peut qualifier ce parti!! Langue de bois en ce qui concerne NKM!!

  • R1
    R1     

    Faut partir , c'est le parti de SARKOZY , ils vont faire 10 % !

Votre réponse
Postez un commentaire