Les origines du tweet polémique de Valérie Trierweiler

Dans ce tweet qui a fait s’emballer le monde politico-médiatique, Valérie Trierweiler soutient le candidat dissident, rival de Ségolène Royal. Une faute pour certains, un devoir de réserve non respecté pour d’autres.

Mariam Pirzadeh | AFP
Le 14/06/2012 à 7:03
Mis à jour le 14/06/2012 à 8:13

Tout commence ce mardi matin lorsque Valérie Trierweiler découvre la profession de foi de Ségolène Royal dans la presse, sur lequel le président de la République a laissé un message de soutien à son ex compagne et mère de ses 4 enfants. La nouvelle compagne fulmine : elle n’était pas au courant de cet appui, le seul accordé par le président à un candidat socialiste aux législatives. Elle aurait alors déclaré à François Hollande : "Tu vas voir de quoi je suis capable".

Valérie Trierweiler double ses abonnés sur Twitter

Plus d’une heure plus tard, elle met ses menaces à exécution : Valérie Trierweiler décide de répliquer sur son seul espace de liberté, Twitter, sans en informer François Hollande. Seul  Olivier Falorni sera prévenu quelques minutes avant de son soutien par un sms. Selon plusieurs proches du président de la République, François Hollande était furieux. Aucune réaction officielle à l’Elysée ni à Matignon. Valérie Trierweiler, quant à elle, n’a pas retiré son message, mais a doublé le nombre d’abonnés à son compte Twitter.

Élections

Les résultats dans votre ville

La question du jour

Faut-il permettre l'ouverture de tous les magasins le dimanche?