En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Vers des économies dans tous les ministères
 

PARIS (Reuters) - Le ministère du Budget a demandé à tous les ministères de lui présenter ce mois-ci des propositions d'économies pour permettre à...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • gugu55
    gugu55     

    http://www.journaldunet.com/economie/magazine/primes-des-ministres/UNE HONTE !!!

  • roadking
    roadking     

    Si cela s'avère exact,nous avons affaire à une bande de fossoyeurs.J'espère simplement que les citoyens se réveilleront et mèneront une guerre médiatique, fassent un grève des urnes, compliqueront d'une manière ou d'une autre tout déplacement d'un homme politique.C'est à se demander si nous nous préférerions pas un krach total du pays pour tout remettre à plat !!!!

  • jeanca1313
    jeanca1313     

    Le Conseil d'orientation des retraites piloté par le gouvernement, est composé notamment de parlementaires, de syndicaliste et de personnalités qualifiées. Le déficit des retraites, tous régimes confondus, va atteindre entre 20,1 et 24,9 milliards, malgré la réforme Sarkozy qui repoussait progressivement l'âge légal de départ de 60 à 62 ans et l'âge du taux plein de 65 à 67 ans.
    Tous les représentants du monde du travail sont d'accord sur la nécessité de l'allongement de l'âge de départ à la retraite de deux ans dans le privé.
    Pour le secteur public, qui a voté massivement Hollande le 6 ami 2012, les syndicats ont défendu "bec et ongles" les avantages liés à des phénomènes de corporation acquis depuis 60 ans. La CGT a mis en avant le fameux "retour sur investissement" en se montrant déterminés à faire plier le gouvernement sur la remise en cause des privilèges.

    Après un dernier tour de table rapide, les décisions sont prises :
    - dans le Privé les cotisations passent de 42 à 44 années (176 trimestres) et le calcul des pensions se fera sur les 40 meilleures années. Le taux plein de retraite passe de 50 à 40 %.
    - dans le Public rien ne change ou presque avec le maintien des statuts spéciaux pour certains fonctionnaires et hommes politiques, décision appuyée par les parlementaires présents. Afin de montrer que l'effort est bien partagé un énorme effort est demandé à la fonction publique avec le calcul de la pension qui sera basée sur les 7 derniers mois au lieu des 6 dans le passé. Le taux plein de retraite passe de 75 à 74 % et pour diminuer l'écart de cotisation avec le privé une augmentation de cette dernière a été décidé à hauteur de 0,00001 %....

    Tous les syndicats avec en autre Jean-Louis Malys, le "Monsieur retraites" de la CFDT, Thierry Lepaon de la CGT, qui ne représentent que 5 % du secteur privé, estiment avoir trouvé le bon compromis.

  • roadking
    roadking     

    ça fait 35 ans qu'on attends une gestion saine et efficace de nos administrations.Il faut rendre responsables nos politiques (santions financières ou professionnelles) pour obtenir des résultats.Ceci dit, nous avons affaire à un milieu complètement déconnecté de la réalité et qui (droite/gauche confondues)se tiennent et se soutiennent.

  • legaulois
    legaulois     

    Conseil régional - communautés de communes...
    N'y aurait il pas des doublons dans tous ces élus, ces administrations ??? Arrivent ils seulement à croiser leurs fichiers informatiques afin d'alléger les charges de travail des administratifs ? Mais ils sont le vivier d'électeurs de sympathisants actifs de la gauche profonde : donc, pas touche !!!

  • jospic
    jospic     

    commençons d'abord par diminuer le nombre de députés et de sénateurs.supprimer toutes les commissions inutiles,diminuer le nombre de voitures de fonctions,ainsi que les logements.logement de fonction que pour le premier ministre et le ministre de l'intérieur,etc...

  • legaulois
    legaulois     

    La seule solution pour faire de véritables économies en dehors des divers frais de fonctionnement : LE DEGRAISSAGE des personnels en ne remplaçant pas les départs à la retraite !!. Le reste étant de la pure fiction socialiste .

  • lapsus
    lapsus     

    Avoir fait croire aux électeurs qu on allait revenir à la bonne vieille gabegie socialiste et s'apercevoir que la gestion des affaires de l'ETAT c'est comme le porte monnaie de la ménagère. Mais c'est vrai que pour leurs électeurs la pillule ou l'olive est dure à passer.

Votre réponse
Postez un commentaire