Exclusif : législatives, l’entrée en campagne favorise la bipolarisation

Réalisée par CSA pour BFMTV, RMC et 20 Minutes, cette nouvelle édition de La Course 2012 mesure l’évolution du rapport de force entre les principales formations politiques en vue des élections législatives qui auront lieu les 10 et 17 juin.

Aymeric Barrault
Le 10/05/2012 à 21:05
Mis à jour le 10/05/2012 à 23:24

Dans la foulée de l’élection présidentielle, cette enquête évalue également la perception par les Français de l’élection de François Hollande et de son action future. Ces résultats seront présentés vendredi 11 mai sur les antennes de BFMTV, RMC et dans 20 Minutes.

L’élection de François Hollande et sa future action

55% des Français se déclarent satisfaits de cette élection (vs. 39% insatisfaits). Cinq ans plus tôt, ils étaient 51% à être satisfaits par l’arrivée de Nicolas Sarkozy à l’Elysée.

La priorité à accorder aux mesures de François Hollande

Parmi les mesures proposées par François Hollande, la « réduction des rémunérations du Président et des membres du gouvernement » arrive en tête des priorités citées par les Français : 85% souhaitent qu’il la mette en œuvre rapidement. Elle devance le « blocage des prix des carburants pendant 3 mois » (73%) et le « rétablissement du droit à partir à la retraite à 60 ans » (71%).

 

Parmi les onze mesures testées, deux recueillent des avis très partagés : « l’instauration du droit au mariage et à l’adoption pour les couples homosexuels » (26% souhaitent qu’il la mette en œuvre rapidement, 36% qu’il prenne du temps avant de la mettre en œuvre et 36% qu’il ne la mette pas œuvre) ou bien encore « le droit de vote des étrangers » (24% souhaitent qu’il la mette en œuvre rapidement, 35% qu’il prenne du temps avant de la mettre en œuvre et 40% qu’il ne la mette pas œuvre). La future politique menée par François Hollande est d’abord perçue « à gauche » (43%) plutôt que « plutôt de centre-gauche » (36%) ou « très à gauche » (12%).

La composition souhaitée du futur gouvernement

S’agissant du futur gouvernement, 45% souhaitent qu’il soit « aussi ouvert à des personnalités du centre » (notamment parmi les électeurs du centre et de la droite : 87% des électeurs de François Bayrou, 63% de ceux de Nicolas Sarkozy au 1er tour et 65% de ceux du 2nd tour). 31% préfèrent qu’il soit « largement ouvert à des personnalités écologistes et du Front de Gauche » et seulement 15% qu’il soit « composé avant tout de personnalités socialistes ».

L’évolution des rapports de force en vue des législatives

Dans la foulée de l’élection du candidat socialiste à la Présidence de la République, la gauche progresse  très légèrement (+1, 46%) même si le PS est désormais devancé par l’UMP (32% vs 33%). Le rapport de force se bipolarise autour de la droite (33,5%, +2,5) et de la gauche, aux dépens du centre (4% d’intentions de vote pour un candidat MoDem, -2) ou de l’extrême-droite (12% pour un candidat FN, -3%).

Résultats élections européennes 2014
La question du jour

Série de crashs aériens: avez-vous plus peur de l'avion?