En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
French presidential election candidate for the right-wing Les Republicains (LR) party Francois Fillon attends a debate organised by the EBG (Electronic Business Group) on January 31, 2017, in Paris.
 

Le service politique de BFMTV a voulu savoir si les députés "Les Républicains", ou apparentés, confirmaient leur soutien à François Fillon, après des semaines de tourmentes liées aux soupçons d'emplois fictifs dans sa famille. 76 d'entre eux ont répondu à cette interrogation. Et, pour beaucoup d'entre eux, l'enthousiasme n'est pas de mise. 

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • GAUBY
    GAUBY     

    Fillon : le fossoyeur de la droite .....et quoiqu'il arrive , le futur Président ne pourra rien faire , car pas de socle solide pour lui . Merci Mr Fillon : l'égoisme poussé au maximum ....

  • danbas84
    danbas84     

    C'est juste le résultat de primaires démocratiques dites de droite ....

  • beaudolo
    beaudolo     

    Il est assez étrange de constater qu’à 2 mois de l’élection présidentielle, aucun grand média n’ait présenter les programmes des candidats , à part évidemment les « flashs orientés politiquement», comme la suppression de la sécurité sociale et des fonctionnaires chez Fillon, le Revenu Universel chez Hamon, la pétition pour les policiers chez Marine, alors que les fondamentaux aujourd’hui portent sur la façon dont ces mêmes candidats comptent réduire la dette publique, diminuer les dépenses de l’Etat ainsi que le chômage alors que nous sommes dans une période où les taux d’intérêts remontent dangereusement pour un pays endetté comme le nôtre. Cela est-il voulu ou est-ce le reflêt d’une incapacité de nos « journaliste » à analyser l’essentiel, trop habitués qu’ils sont à faire le buzz pour vendre ?
    Enfin, une autre explication serait que Macron étant le favori des journalistes et que ce dernier n’ayant pas de programme il vaut mieux s’étaler sur la popularité ou encore « la bataille de l’image » des candidats ?

    bergheim
    bergheim      (réponse à beaudolo)

    vous n'avez vraiment, mais alors vraiment rien compris.

    beaudolo
    beaudolo      (réponse à bergheim)

    Je n'ai pas compris? mais ce n'est pas de ma faute, la CGT ne pas formé!

  • francaismoyen
    francaismoyen     

    Les députés ont des états d'âme, pas les électeurs fillonistes qui vont voter pour lui au premier tour et soit pour lui, soit pour le Pen qui est la moins dangereuse au deuxième ( si Fillon est écarté par le monde politico médiatique)..

  • beaudolo
    beaudolo     

    Il est bon d'insister par les temps qui court, donc je remets mon commentaire, moi aussi j'ai droit au "harcèlement médiatique", liberté du citoyen oblige!!!!!
    En France, les affaires déclenchées juste avant une élection sont légion. Sous la Vème république on en recense 8 majeures dont deux seulement ont abouties à des décisions de justice. L’affaire des emplois fictifs de la ville de Paris sous Chirac et à la place duquel Juppé a été condamné à 14 mois de prison avec sursis et un an d’inéligibilité, il a servi de fusible pour son patron. La deuxième est l’affaire DSK . Ce dernier a été mis en examen uniquement pour l’affaire du Carlton de Lille, il a été finalement relaxé en 2015 !
    Parmi les 6 autres, elles reposaient sur de fausses accusations. L’affaire Mitterrand et l’attentat de l’observatoire, Pompidou et l’affaire Markovic, Chaban-Delmas et ses impôts impayés certes vrais, mais il bénéficiait de déductions légales, les diamants de Giscard qui se sont avérés faux avec des certificats faux et antidatés, l’affaire Bérégovoy et de son ami Pelat lequel avait certes accordé à son ami des conditions très avantageuses mais légales sur un prêt octroyé pour l’achat d’un appartement dans le 16ème arrondissement et enfin l’affaire Clearstream pour laquelle il fut démontré, grâce aux commissions rogatoires internationales, que le compte de Sarkozy était un compte fictif.
    Trois de ces fausses accusations, Chaban-delmas, VGE et Bérégovoy ont été sorties par le « Canard enchaîné » les autres non ! Pour VGE, par exemple, le Canard estimait les diamants à 1 million de francs, ils ont été revendus pour 111 000 francs par l’Etat ! En ce qui concerne l’affaire Bérégovoye on peut estimer que ce journal a un mort sur la conscience, s’il a une conscience !
    Voilà ce qu’est ce fameux Canard, on comprend pourquoi il lui tardait de se racheter face à son concurrent Médiapart.
    Oui mais, quand connaitrons-nous la vérité de cette affaire Fillon dans 3 ,4 ou 5 ans comme dans la plupart des quatre affaires citées ci-dessus !

    François0001
    François0001      (réponse à beaudolo)

    Mr beaudolo, La réponse et dans le reportage de envoyé spécial....je vous invite a regarder la totalité de l'interview de peneloppe Fillon.

    bergheim
    bergheim      (réponse à beaudolo)

    selon Fenech, la droite a définitivement perdu les élections!!!!

    beaudolo
    beaudolo      (réponse à bergheim)

    Ah si Fenech le rusé le dit c'est surement vrai! Au fait cette affaire a fait sa popularité à Fenech, avant pour moi un fennec c'était un renard du désert!

Votre réponse
Postez un commentaire