En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

PARIS (Reuters) - Jean de Gaulle, petit-fils du fondateur de la Ve République, a défendu mardi au procès de Jacques Chirac le poste de "conseiller...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • 20122012
    20122012     

    disait chirac je me souviens plus de rien

  • DRAREG
    DRAREG     

    Il est dommage que ce procès ne soit pas filmé, car écouter les explications les plus fantaisistes sur les travaux qui ne peuvent être qu'important de ces chargés de missions doit vraiment réjouir ceux qui les écoutent.
    Si l'on fait abstraction bien sur des salaires versés. J'imagine bien Jean de Gaulle évoquer l'écriture de ses rapports avec moults détails, récapitulant le nombre de cartouches d'encres qu'il a dû utiliser, et les chapîtres écrits laborieusement sur la coopération avec l'Afrique dans son bureau parisien, et tout cela décrit sans rire, comme un véritable artiste. Et notre Jean Louis Debré, lui qui écrit et publie ses romans policiers, sans être par trop gêné, heureusement pour la littérature, par ses fonctions officielles d'aujourd'hui, président du Conseil Constitutionnel, comme il ne devait pas être gêné hier pas ses tâches de chargé de mission.
    Mais il faut reconnaitre que si ces gens là travaillaient vraiment, ils manqueraient à un certain nombre d'émission de variétés Françaises, ou ils excellent.
    Mais aujourd'hui que font les 160 agents de sécurité attachés aux personnalités de notre gouvernement. 80 agents rien que pour Mr Sarkosy? mais qu'est qu'ils font à 80?

Votre réponse
Postez un commentaire