En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
French Prime Minister Manuel Valls (L) and French Economy and Industry minister Emmanuel Macron leave the Elysee palace after the weekly cabinet meeting on March 9, 2016, in Paris. France faces a wave of protests on March 9, 2016, against deeply unpopular labour reforms that have divided an already fractured Socialist government and raised hackles in a country accustomed to iron-clad job security.
ALAIN JOCARD / AFP
 

Jugeant son utilisation "dépassée" et "brutale", l'ancien Premier ministre a proposé ce jeudi matin de supprimer l'article 49.3 après l'avoir pourtant utilisé à 6 reprises pour deux textes de loi durant son passage à Matignon.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Jujubob
    Jujubob      

    Y en a qui n'ont pas honte.que s attendre d un traître. Mais c'est pas pour la gauche c est pour le fn il voit enfin l avenir .dommage car c'est un peu tard

Votre réponse
Postez un commentaire