En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

L'inquiétude monte au Parti socialiste à quatre jours du deuxième tour des législatives. Le Premier ministre Jean Marc Ayrault a appelé le dissident Olivier Falorni à se désister pour laisser le champ libre à Ségolène Royal à la peine dans les sondages.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire