En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le traité budgétaire européen divise à gauche... et à droite

Mis à jour le
Les Coulisses de la politique, de Christophe Jakubyszyn, sur RMC du lundi au vendredi à 7h20
 

Le verdict du vote sur le traité budgétaire européen est un plébiscite. 477 voix pour ! En plus, le texte a été adopté sans avoir eu besoin des voix de droite.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • chaumière
    chaumière     

    http://www.youtube.com/watch?v=jUtiwt14lBk

  • kubb
    kubb     

    Il faut sortir de l’union européenne…

    Pourquoi ? Comment ? Pour faire quoi ?

    1- Parce que la mondialisation et son prototype antidémocratique - l’union européenne - poursuivent leur spirale suicidaire.

    Leur credo : ‘libre circulation des hommes, des capitaux et des biens’ est générateur de pauvreté, de pillage économique, d’anarchie sociologique et demain de guerres civiles.

    Leurs modes d’action (bâillonnement des Peuples, suppression des frontières, délocalisations, privatisations, financiarisation, foutoir migratoire) n’ont qu’un but : casser les Peuples, détruire les Nations, étouffer les Etats.

    Cette globalisation diabolique (agrégat malsain - il faut le répéter- des internationalistes et des capitalistes) nous conduit vers une triple confrontation : le ‘trou noir’ asiatique, l’embûche islamique et l’impasse écologique.



    2- Comment sortir de l’union européenne ?

    En revendiquant l’application de l’article 49A1 du Traité de Lisbonne.

    Celui-ci admet que : ‘Tout Etat membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l’Union.’.

    Naturellement les constitutionnalistes apatrides et les européistes de tous bords ne voulaient à aucun prix du 49-A1. Mais c’était contraire au droit international public. Car, conformément aux droits universels de l’Homme, le Pacte de l’ONU de 1966 sur les droits civils et politiques stipule : “les peuples ont un droit inaliénable à disposer d’eux-mêmes”.

  • vici
    vici     

    Le 6 octobre 2008, les trois grandes banques islandaises faisaient faillite, provoquant une grave crise dans ce petit pays. Mais à présent, l’économie va beaucoup mieux grâce à une méthode inverse de celle suivie dans la zone euro. (…)

    Quatre ans plus tard, l’économie islandaise affiche de nouveau une santé des plus robustes. Le PIB, qui avait reculé de 6,6% en 2009 et de 4% en 2010, devrait croître de 2,1% cette année, bien plus que le niveau de la plupart des pays européens. Le déficit budgétaire, de 13,5% du PIB en 2008 devrait être équilibré l’an prochain. Le chômage, qui était monté à près de 8% de la population active en 2010 devrait redescendre en 2013 à près de 5%. Enfin, le prêt d’urgence du FMI, de 2,1 milliards d’euros a été remboursé en avance.

  • VIA IZQUIERDA
    VIA IZQUIERDA     

    CEUX TRAITER EST UNE INSULTES AUX PEUPLES EUROPEENS,IL NE FAIT QUE SATISFAIRE LES MILIEUX FINANCIER CAR ILS S'ASSURENT DE LIQUIDITEE DE DEMANDES D'ARGENT DES ETATS C'EST MEME ETATS QUI PAR LA BCE LEURS OFFRES NOTRE ARGENTS PUBLIQUE POUR NOUS LE REVENDRE SOUS FORME D'AUSTÉRITÉS ET DE DETTE A PERPECUTER
    UNE INSULTES AUX PEUPLES,LE SOCIALISME EN DEUIL.

Votre réponse
Postez un commentaire