En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le procès chirac, entre virtualité et irréalité
 

par Thierry Lévêque PARIS (Reuters) - Le procès contre Jacques Chirac, le premier d'un ex-chef d'Etat républicain en France, se déroule désormais...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • saintjust
    saintjust     

    la balance de la justice penche du côté des scandales politiques impunis c'est pourquoi il faudrait commencer par supprimer toute immunité aux carriéristes de la politique

  • Nemo me impune lacessit
    Nemo me impune lacessit     

    La photo de la balance de la justice ? En équilibre ! Ben voilà, maintenant, on peut y croire...un petit peu.

  • alain 94
    alain 94     

    systemes mitterrand et chirac ont été denoncés detaillés se chiffrent a des milliards de detournement de fonds voir en son temps les livres de jean montaldo jamais dementis alors ce proces pour quelques broutilles va nous couter de l'argent et ne rien punir surtout que l'impetrant est en fin de parcours ceci est grotesque stupide et inutile

  • quizzle
    quizzle     

    Me Kiejman commençant certaines de ses phrases par "en tant que président de la République...".
    ce n'est pas interdit par la loi de se dire président de la république??
    on nous a sorti régulièrement qu'il ne fallait pas salir l'image de la fonction présidentielle, mais ce monsieur (il ne mérite pas le titre de "maître" pour moi) ne se gène pas

  • quizzle
    quizzle     

    dans l'éventualité fort peu probable où M Chirac serait condamné, ces avocats iraient ils en prison ou payeraient ils l'amende à sa place???
    ce procès n'aurait jamais du être autoriser sans le principal accusé, et surtout si ce sont les deux avocats qui prennent le tribunal pour une scène de la Comedia Dell'arte

  • ouinonoui
    ouinonoui     

    Kiejman, incarnant à l'autre bout de la salle Jacques Chirac: "Combien aviez-vous de parapheurs par jour ?". Me Kiejman a répondu: "Les parapheurs se comptaient par dizaines, je m'en souviens malgré mes défaillances de mémoire" ....
    l'association anti-corruption Anticor et son avocat Jérôme Karsenti, régulièrement pris à parti par Me Kiejman: "Pour moi, vous n'existez pas !"
    C'est pas puni ça??? C'est un avocat ce type Kiejman? Faudrait quelques tribunaux populaires pour expliquer à ces gugus qu'on ne doit pas rigoler comme ça avec des choses aussi importantes, qu'on doit pas se moquer du peuple français dans un tribunal.

Votre réponse
Postez un commentaire