En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le jihadisme en Libye représente une "menace directe" pour l'Europe, estime Valls

Manuel Valls à Madrid, le 21 février.
 

En déplacement à Madrid pour un congrès de sociaux-démocrates, le Premier ministre Manuel Valls a estimé que les jihadistes opérant  en Libye représentent une "menace directe" pour l'Europe.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • lion58
    lion58     

    Il vient de le découvrir ! mon dieu qu'est-ce qu'il est intelligent !!!

  • korben
    korben     

    Depuis que les LEPEN parlent du danger de l'islam fondamentaliste ......c'était bien plus facile de les traiter de sales racistes

  • CogitoErgoSum
    CogitoErgoSum     

    il devrait aussi se focaliser sur la Turquie!

  • tintin
    tintin     

    Saddam Hussein - Irak - 1990 - G. Bush attaque et dépose celui qui tenait la région et il sera pendu.
    Colonel Khadafi - Libye - 2011 - N. Sarkozy attaque et dépose celui qui tenait la région et il sera tué d'une balle dans la tête.
    Résultat : Nous avions deux dictateurs qui tenaient leurs peuples car si ils ne les avaient pas tenus, le problème que nous avons aujourd'hui aurait déjà commencé bien avant.
    Si nous avons ce gros problème aujourd'hui, c'est donc bien du fait que les occidentaux se sont mêlés des affaires qui ne les regardaient pas en croyant instaurer dans ces régions des "démocraties". Démocratie et Islam ne peuvent pas cohabiter.

    angry
    angry      (réponse à tintin)

    Heu... Saddam Hussein ce n'est pas en 1990 (époque Bush père)... Il faut rajouter 13 ans. Bush fils sous couvert des attentats du 11/9/2001 à attaqué l'Irak en mars 2003.

  • al Azar
    al Azar     

    L’islam de tolérance qu’on oppose sans cesse à un islam-des-extrémistes, un islam-qui-n’est-pas-l’islam ou un islam-mal-interprété, n’existe que dans l’esprit de ceux qui voudraient qu’ils soit réel et de ceux qui tentent de tromper les non-musulmans. Il n’y a qu’un islam, un Coran et un Muhammad érigé en modèle à imiter en tout point (et dont les « exploits » militaires feraient condamner n’importe qui pour crime contre l’humanité de nos jours). Il n’y aura jamais d’islam tolérant, tout au plus quelques versets coraniques tolérants considérés comme abrogés:
    La seule issue pour les musulmans qui ont sincèrement à coeur l’amour, la tolérance, la paix et le droit de faire des choix personnels, c’est l’apostasie. Ils peuvent devenir déistes, athées ou agnostiques, ils peuvent aussi adopter une autre religion ou même en créer une nouvelle mais s’ils veulent que cette dernière soit tolérante, Allah ne peut pas en être le dieu, Muhammad ne peut pas en être le prophète et le Coran ne peut pas en être le livre sacré. La liberté de conscience, inscrite dans la constitution de la République Française nous est ouverte, c' est une chance pour nous .

  • al Azar
    al Azar     

    LETTRE OUVERTE A MES AMIS FRANCAIS IGNORANTISSIMES GOGOS DE L'IDEOLOGIE CORANIQUE !
    Les islamiques (comme on dit "les catholiques") et les islamistes sont tous de "vrais" musulmans ! Les premiers forment la base par leur pratique rituelle traditionnelle ancestrale, les second, eux, mettent en pratique l'intégralité des prescriptions du coran de façon orthodoxe.
    Depuis 632 (hégire : fuite de Mahomet de La Mecque à Médine) l'islam a toujours été une idéologie à la conquête du monde comme le prescrit notre texte fondateur : "allah a envoyé son messager (Mahomet) avec la religion de vérité, afin qu'elle triomphe sur toutes les autres religions, quelque répulsion qu'en aient les associateurs" (les chrétiens en langage coranique). Sourates 9/33 et 48/28. Le but final est clairement fixé par la prescription du coran à tout musulman. Pas de traîtrise ! La progression islamique ne cessera jamais, elle est fixée comme impératif divin.
    Les islamistes se sont fixé en priorité cet objectif et aucun croyant n'est dogmatiquement en droit de le contester.
    Et les moyens qu'ils utilisent pour ce faire sont tous inscrits dans nombre de sourates et versets du Coran et des dires (hadits) de Mahomet.
    Quelques exemples parmi bien d'autres:
    "Tuez les associateurs (les chrétiens) partout ou vous les trouverez. Capturez les, assiégez les et guettez les dans toute embuscade.Si ensuite ils se convertissent, accomplissent la prière (salât) et acquittent l'impôt islamique (zakât), alors laissez-leur la voie libre" . Sourate 9/5.
    Voila ce qu' écrivait, en bon musulman, AMAR LASFAR recteur de la mosquée de Lille Sud et désormais président, depuis 2013 de l' Union des Organisations Islamiques de France, émanation des frères musulmans) : "Dans l’islam la notion de citoyenneté n’existe pas, mais celle de communauté est très importante, car reconnaître une communauté, c’est reconnaître les lois qui la régissent. Nous travaillons à ce que la notion de communauté soit reconnue par la République. Alors, nous pourrons constituer une communauté islamique, appuyée sur les lois que nous avons en commun avec la République, et ensuite appliquer nos propres lois à notre communauté" Amar Lasfar dans « Laïcité mode d’emploi », Homme et migration, n° 1218, mars-avril 1999 p.55 "L’Assimilation suppose pour les populations islamiques se fondre à terme dans la population. Ceci est exclu car cela signifie l’abandon de la loi islamique […] Il n’y aura pas de dérogation à cette règle" Amar Lasfar, conférence à l’Alliance régionale du Nord, 9 octobre 1997. la mosquée de Lille-Sud possède à son étage un lycée depuis 2004 dans lequel professait le philosophe Slimane Zitouni démissionnaire car des enseignements antisémites étaient proférés dans l'établissement.
    Je rappelle que la Cour Européenne des Droits de l’Homme, dans son jugement du 13 février 2003 dit arrêt Refah, a déclaré : « La charia est incompatible avec les principes démocratiques et les droits de l'homme ». Tout est dit ! La discussion est close à jamais, la charia étant la loi indissociable de l'islam, celui-ci est donc incompatible avec la loi de la république ! Syllogisme irréfutable !!Qui connaît cet arrêt de la Cour de Strasbourg ?
    Voilà encore ce qu' écrivait mon ex collègue, brillant universitaire Mohamed Ibn Guadi, islamologue à l'Université de Strasbourg et directeur du programme d'islamologie au centre français d'études du Moyen-Orient (AFEMO) de Toulouse. Il nous enseignait quelques vérités dérangeantes sur l'islam, qui est une idéologie politique plus qu'une religion au sens strict : « On s’offusque aujourd’hui de la politisation de l’islam. Ce terme lui-même est également un non-sens. L’islam a toujours été politique. Mais il ne faut nullement lui prêter une connotation péjorative. La seule forme d’organisation politique que connurent les musulmans à travers leur histoire depuis les origines de l’islam fut l’Etat islamique. […] Que l’on soit choqué ou non, le fait que des musulmans puissent déclarer que le Coran passe avant les lois de la République est parfaitement juste en Islam. On peut en être offusqué, mais on ne peut retirer à ces propos leur cohérence avec 14 siècles d’histoire islamique. Les efforts des musulmans qui souhaitent concilier islam et laïcité sont vains. Il est tout aussi vain pour des musulmans de rechercher des textes à l’appui d’une telle conciliation. Il n’existe aucun texte provenant des hadiths ou du Coran, ou des commentaires exégétiques islamiques, qui spécifie la place que devrait avoir un musulman en terre infidèle puisqu’il existe en Islam la zone musulmane (Dar al-Islam) et la demeure de la guerre (dar al-Harb) » Mohamed Ibn Guadi, L'islam a toujours été politique ! Après recherche, j'ai retrouvé sa chronique dans LE FIGARO du 17 juin 2OO3. Cette analyse n'est pas de circo

  • al Azar
    al Azar     

    .


    ........................................C E N S U R E................

  • al Azar
    al Azar     

    .


    ........................................C E N S U R E................

  • Tifif
    Tifif     

    Quand l'Etat Islamique menace d'envoyer 500 000 migrants depuis la Libye, c'est une réelle menacerai n'est plus à prendre à la légère. Ce serait bien dans l'hypothèse où cela se vérifierait de renvoyer ce bateau d'où il vient et de ne plus fermer les yeux, de ne plus faire semblant, de plus dire : nous la France pays des droits de l'homme, "moi je président", blabla blabla

    korben
    korben      (réponse à Tifif)

    Nous n'avons plus les moyens de nos ambitions il serait de bon ton de le reconnaitre au plus haut niveau de l'état , chose qui est malheureusement peu probable, se complaisant dans le" paraitre" entouré des ors de la république .
    la chute ne fait que commencer

Votre réponse
Postez un commentaire