En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le gouvernement ne juge "pas envisageable" que le corse devienne une langue co-officielle

Corse
 

La ministre chargée du dossier corse, Jacqueline Gourault, a coupé court à une revendication des nationalistes: la co-officialité de la langue corse aux côtés du français. La ministre a par ailleurs annoncé une visite d'Emmanuel Macron en Corse le 6 février. 

Inscrivez-vous à la Newsletter Politique

Newsletter Politique

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • ID24
    ID24     

    Vanda100 : Je penche pour un futur paradis fiscal.......mais pour cela, il faudra obtenir l'indépendance, je leur souhaite bon courage, ce n'est pas prêt d'arriver. Tel est pris qui croyaient prendre, les indépendantistes purs et durs ravalent déjà leur chapeau !

  • vanda100
    vanda100     

    C'est du n’importe quoi ! Il a fallu dépasser le Moyen âge, imposer le français à l’école obligatoire dans les campagnes françaises au début du XXème siècle pour que tout le monde parle français. Dans les autres régions plus fines, les langues locales (breton, basque, alsacien) restent un patrimoine culturel à respecter et entretenir.
    Une 2ème Catalogne ? La Corse veut-elle l’indépendance ? Veut-elle vivre d’exceptions fiscales comme l’ile de Jersey ? Ou alors elle veut le beurre et l’argent du beurre ? Garder les avantages fiscaux multiples – y compris en droits de succession- tout en faisant ce qu’elle veut ? Les Corses me semblent de moins en moins sympathiques. Superbe île certes mais il y en a d’autres pour passer ses vacances. Peu de Français pleureraient de perdre ce département !

Votre réponse
Postez un commentaire