En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Tentative de médiation du gouvernement dans le dossier doux
 

Le ministère de l'Agriculture a fait savoir vendredi qu'il était en contact avec le groupe volailler Doux et Sofiprotéol, candidat malheureux à sa reprise, "pour sauver le plus d'emplois possibles", au lendemain de la liquidation prononcée du pôle frais en attendant un repreneur éventuel.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

11 opinions
  • tarmac sl4
    tarmac sl4     

    ressemble a la feodalite...que croyez vous les agriculteurs sont au service d un grand groupe qui impose les prix d un bout a lautre de la chaine et tout ceci avec l aval de la fnsea...n est ce pas mrs belin et jacob....

  • pas les fachos
    pas les fachos     

    Je plussoie totalement! Les agriculteurs se plaignent mais ils nous ont empoisonnés en toute tranquilité et sans états d'âme pendant des annèes, jusqu'à ce que la sanction frappe
    aussi certains d'entre eux. Combien de cancers sont dûs aux pesticides, engrais, hormones et autres poisons qu'ils utilisent. Certains ont eu le courage de se lancer dans le bio, les autres vont payer le prix de leur aviditité

  • pas les fachos
    pas les fachos     

    Chômage, et pas chaumage... Quand je pense qu'on fait passer des test d'orthographe aux candidats à la naturalisation///
    Les trois quart des électeurs FN qui publient sur ce post seraient recalés!! Quelle pitié de ne pas savoir maîtriser sa langue maternelle!

  • pas les fachos
    pas les fachos     

    Tant mieux pour ces pauvres bêtes!Il faudrait que cesse ce genre de pratique. Les salariés devraient se reconvertir en ferme de poulet bio je suis sure qu'ils s'en sortiraient!

  • àmonhumbleavis
    àmonhumbleavis     

    Si aux "doux" vous leur demandez de manger un de leur poulet ou de pointer au chômage...
    En courant ils vont pointer !
    Et les politiques, je voudrais bien les voir gouter au plastique couleur doliprane moulé comme un poulet de 3 mois.

  • jmgoofo
    jmgoofo     

    Le gouvernement hésite entre l'aile et la cuisse ? DSK peut faire du conseil sur la question.

  • bastia29
    bastia29     

    Bien parler Véritéfraiche le pire s'est qu'il y a des Doux qui y croit

  • bastia29
    bastia29     

    Si le gouvernement joue les médiateur :les DOUX vous pouvez déjà aller ponter au chaumage

  • commentaire
    commentaire     

    Contre la malbouffe ce sera pas dramatique ;Bien au contraire. Vive l'artisanal !
    C'est comme ces agriculteurs qui stockent leur grain pour le vendre au plus cher et affamer les gens; Si le grain pouvait pourrir ca leur ferait les pieds

  • nann
    nann     

    Le drame social qui se profile n'interdit pas de poser la question qui dérange : le groupe Doux mérite-t-il d'être sauvé ? En clair, la disparition d'une entreprise usinant des poulets de merde à la chaîne est-elle un bien ou un mal ? J'entends bien les protestations des 800 éleveurs qui ne sont pas payés depuis des mois, mais peut-on vraiment qualifier d'éleveurs ceux qui reçoivent les poussins le jour X, avec leur dose alimentaire distribuée automatiquement, et livrent cinquante jours plus tard des poulets accélérés, sans goût ni os, à la même entreprise qui contrôle tout de A à Z ?

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire