En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Conseil Constitutionnel Sages
 

Les règles de la présidentielle évoluent, notamment en faveur des candidats les moins médiatiques.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • huppé ère
    huppé ère     

    Nos dirigeants à tous les niveaux bafouent la démocratie et le pluralisme.
    Le parti antidémocrate « PSLR et les partis faisant semblant de voter contre » montrent ouvertement leur don de dictature.
    Guillaume Meurice sur France inter minilien.fr/a0bnio dénonce avec humour ce déni de démocratie. L’Union Populaire avec son président François Asselineau est clairement visé, mais le peuple français ne peut laisser passer une telle censure médiatique.
    Ceci explique pourquoi l’UPR poursuit sa croissance exponentielle avec 10941 adhérents le 23/04/2016 à 00 :28.

  • bignol
    bignol     

    les d iplomes ne font pas tout le bon sens et le travail font autant que le concours de l E N A ou ils doivent avoir une prime a la malhonneteté

    Loubencat
    Loubencat      (réponse à bignol)

    Oui mais parfois il y a une limite car le degré d'imbécillité n'est synonyme de compétence

Votre réponse
Postez un commentaire