En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • grouïïïk
    grouïïïk     

    Oui, sur ce coup là , les députés sont oontraints de faire profil bas...
    ce sont les banques qui dirigent le pays et le monde...
    si la crise s'aggrave de plus en plus comme annoncé, l'ambiance va devenir chaude pour les clients en difficultés...
    dans la banque ou j'ai mon compte, je vois depuis quelques temps déjà, le défilé des têtes basses qui vont quémander une remise de peine, ma seule crainte : les rejoindres bientôt !
    les frais sont excessifs et les gens les moins fortunés n'ont aucuns moyens de les discuter, c'est malheureux mais trop de clients sont la proie de quelques prédateurs.
    il devrait exister une banque pour les gens modestes ou qui ne peuvent se défendre intellectuellement.
    certains établissements ont tout simplement trahis leurs engagements mutualistes hérité des conquêtes sociales de la fin du XIX ème siècle; un curé avait pris en main la lutte contre les usuriers vers 1870, le pauvre il doit faire des bons dans sa tombe !!!
    à l'époque, la méthode consistait à attendre que quelqu'un soit en difficulté pour exiger la totalité de la dette, à contrario on faisait des difficultés pour qu'il rembourse par anticipation en période favorable, moyen bien pratique pour s'emparer des biens d'un innocent !

  • Verly
    Verly     

    Les banquiers font trainer le débat. Aprés celui la il y en aura un autre et ainsi de suite et cela durera tant qu'on n'aura pas retiré l'article 104 du traité de Maastricht, désormais article 123 du traité de Lisbonne qui permet aux banques de ruiner les états. Parallèlement il faudra encadrer les prix des articles de consommation courante ce qui était la norme avant que BARRE sous la direction de Giscard e la fasse sauter.

  • LIMPERTINENTDELYON
    LIMPERTINENTDELYON     

    Arrêtons avec les dogmes libéraux ou communistes .Il doit y avoir des solutions pour toutes les dérives! Les états doivent (re)mettre en place des contrôles des prix pour tout ce qui relève des dépenses "obligées" des ménages: banque, eau, gaz, électricite, assurances, téléphone, Internet, charges locatives. Il y a là des rentes de situation scandaleuses qui plombent les petits budgets.

  • jojoldémago
    jojoldémago     

    plafonner une commission d'une banque
    elle est bonne celle là
    lagarde a du bien rigoler

  • Jeanai
    Jeanai     

    Une autre victoire d'un autre lobby néfaste pour le pays..celui des banquiers..on n'est pas sorti du bourbier..notre pays est dirigé par des lobbies, il faut le savoir..le plus dangereux etant le lobby s...

Votre réponse
Postez un commentaire