En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Langues régionales: large majorité à l'Assemblée en faveur de la ratification de la charte

Mis à jour le

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • renard29
    renard29     

    Dernière victoire de nos soixante-huitards qui après une belle vie professionnelle et une retraite dorée retournent dans leur région retrouver leur racine sans se soucier de l'avenir des jeunes.
    La charte sur les langues régionales est un retour au moyen âge ou seuls quelques notables et leurs progénitures disposaient des moyens financiers nécessaires pour : s'exprimer dans plusieurs langues, parler au nom de leur petit peuple et faisaient prospérer leurs affaires dans tout le royaume alors que les gueux restaient au pays dans la misère faute d'éducation.
    J'entends déjà les voix de nos penseurs pour l'Europe des régions : L' ÉDUCATION NATIONALE sera mettre en place ce grand mouvement afin que nos langues régionales (représentant à peine 1/5 de la population française et encore quand la langue régionale n'est pas unifiée aux forceps comme en Bretagne, merci pour nos anciens...) se diffusent dans la tête de nos enfants. C'est oublier que notre école est à bout de souffle, le Français (langue officielle) n'est plus maîtrisée par nos enfants et pourtant ce grand ministère n'a jamais autant disposé de moyens pour accomplir son travail. L'échec dramatique de cette école républicaine qui jette chaque année des milliers d'enfants sans formation vers pôle emploi et sans avenir sur tout le territoire, cette école disposera telle de la capacité financière, humaine et materielle pour transmettre égalitaire-ment une langue régionale ? (compte tenu de notre situation déficitaire j'en doute !). Et quid des enfants qui changeront de régions dans leurs parcours scolaires.
    Par ailleurs cette charte est un frein terrible à la mobilité professionnelle, un appel fort au communautarisme (voir les articles 8/9/10 emploi de fonctionnaire parlant la langue régionale = Préférence régionale pour l'embauche) voire à la xénophobie et un contre sens à l'évolution d'une société qui par nature à toujours été mobile (cette bonne vieille Lucie a parcourue quelques kilomètres avant de conquérir le monde sans pour autant perdre son âme). Et là encore, comme pour l'éducation de nos enfants, la finance publique (le peu qui nous en reste) doit elle être employée pour développer notre économie et notamment des moyens d'énergie et de transport efficace pour désenclaver certaines régions (comme la Bretagne) ou pour permettre à nos jeunes retraités soixante-huitards de vivre ce qu'ils n'ont pas vécu en région parisienne ou autres mégapoles au détriment de la jeunesse qui se bat pour sa survie en payant leur retraite.
    Pour finir je suis du Finistère, j'aime ma région mais je constate chaque jour que la Bretagne économiquement et politiquement commence à Rennes et finit à ... Rennes comme au bon vieux temps du parlement...

  • timinet
    timinet     

    Encore une destruction de plus de la République Française par les socialos!

  • J  u  s  t     i  c   i a
    J u s t i c i a     

    je peux pas répondre a ça , désolé

  • Persona Non Grata
    Persona Non Grata     

    ça ne m' étonne pas ! les " jeunes " savent à peine parler TEXTO et on voudrait qu' ils parlent : breton , alsacien , basque , corse , créole , sans oublier ........ ARABE et petit nègre !

Votre réponse
Postez un commentaire