En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
L'attentat antifrançais de karachi
 

PARIS (Reuters) - Après le dossier Clearstream, l'affaire Karachi a relancé l'affrontement entre Nicolas Sarkozy et Dominique de Villepin, dans le...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • MARCHE SEUL
    MARCHE SEUL     

    Je crois docteur que l'homme de Néanderthal est en train de nous l'mettre dans l'os. Deux intellectuels assis vont moins loin qu'une brute qui marche."

  • Françou
    Françou     

    Mr. VILLEPIN, vous êtes vraiment un petit monsieur sans aucune envergure, je ne voterai jamais pour vous, d'ailleurs vous n'aurez jamais de chance d'être élu nulle part.

  • njack
    njack     

    maintenant c'est de villepin qui est minable ? sakozy ne l'etait pas durant le proces clearstrime , vous etes marrant , oeil pour oeil dent pour dent monsieur , arrétez de jouer les victimes , les pleureuses vous feriez exactement la même chose monsieur alors restons calme.

  • sansreaction
    sansreaction     

    pour faire parler de lui, et exprimer sa haine envers le Président!
    Mais il faudrait le condamner pour ne pas avoir témoigné avant! car depuis le début de cette affaire, c'est surprenant, qu'il n'arrive que maintenant à 18 mois des Présidentielles, c'est bien cousu de fil blanc, M.DEVILLEPIN VOUS N'ETES QU'UN MINABLE

  • Soulan32
    Soulan32     

    Ne dramatisons rien ! La République ne va pas tomber sur une affaire si mal connue. Au début, il était question d'un attentat des intégristes musulmans.. Maintenant, il est question des rétrocommissions. Mais rien n'est prouvé, et il semble peu probable que l'écheveau soit démélé. Nicolas Sarkosy n'est pas accusé de quoi que ce soit, et ne pourra pas être interrogé par un juge tant qu'ils sera Président de la République. Galouzeau "de" Villepin va essayer de cracher dans la soupe.. Du temps de Mitterrand, il aurait risqué de finir comme Bérégovoy ou les invités à l'Elysée...
    Il faudra encore des années pour que la vérité apparaisse..
    Beaucoup de bruit, mais pour obtenir quelle vérité ?

  • 20122012
    20122012     

    Le scandale Karachi va-t-il faire tomber la République ? Après l'affaire Woerth, Betancourt encore un scandale qui éclabousse salement le gouvernement et la corruption financière au plus haut de état.

    Les familles des victimes de l'attentat de Karachi ont demandé à Jacques Chirac, Dominique de Villepin, et Nicolas Sarkozy de témoigner.

    Jacques Chirac, alors président de la République, a arrêté le contrat d'armement; Dominique de Villepin était secrétaire général de l'Elysée; et Nicolas Sarkozy est accusé d'avoir autorisé le montage financier occulte qui permettait de récupérer l'argent venu du Pakistan, au centre du scandale du Karachigate.

    Jean-Louis Debré a prévenu qu'il ne divulguerait pas les comptes de campagne d'Edouard Balladur en 95, susceptible de contenir des traces de ces rétrocommissions et de qui etait le beneficiaire et le gestionnaire des sommes de cette argent du sang .

    Alain Richard, ancien ministre de la Défense de Jospin, a a affirmé que c'est "le gouvernement de Lionel Jospin qui avait mis fin au mécanisme des commissions"... alors que Charles Millon affirme que c'est lui et Jacques Chirac qui l'avaient fait. ( voir Le KarachiGate s' approche de Sarkozy)

    Selon Hervé Morin, ancien ministre de la Défense, "Tous ceux qui ont joué un rôle dans la campagne d'Edouard Balladur en 1995 doivent "dire ce qu'ils savent" pour éclairer les circonstances de l'attentat de Karachi", visant clairement Nicolas Sarkozy, porte-parole de la campagne présidentielle d'Edouard Balladur en 1995, ainsi que François Bayrou, alors secrétaire général de l'UDF, qui était la principale formation politique qui soutenait Edouard Balladur.

Votre réponse
Postez un commentaire