En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
François Hollande Panthéon
 

Le discours de François Hollande pour l'entrée de quatre Résistants au Panthéon était très attendu. Mais s'il voulait s'inscrire dans l'Histoire, le président n'a pas su effacer son image de candidat pour 2017.

Inscrivez-vous à la Newsletter Politique

Newsletter Politique

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

18 opinions
  • norton_13
    norton_13     

    Ce n'est pas une surprise, depuis 3 ans chaque discours, chaque parole et chaque intervention sont politiques, idéologiques, repentants et diviseurs. C'est ça le stalinisme bobo.

  • CogitoErgoSum
    CogitoErgoSum     

    On ne fait pas d de politique lors de ces moments là- Il n'y a que ses partisans pour applaudir le discours de ce looser-

  • Odine
    Odine     

    Il veut rester dans l'histoire, marquer son passage à la tête du pays, il veut ne pas être oublié et résultat il est ridicule mais pas besoin de cette commémoration pour le savoir !!

    John Smith
    John Smith      (réponse à Odine)

    Vous avez raison et sa côte de popularité fait de lui le président le moins apprécié de la Véme république, donc forcement à chaque fois qu'on parlera de la popularité d'un président il sera toujours là en base.

  • Baslieux
    Baslieux     

    Il est curieux de voir à quel point F hollande est friand dans ces discours de toutes les formes de répétitions que permet la rhétorique. Son anaphore célèbre face à N. Zarkozy a comme écho de multiples épanaphores, épiphores et autres homéoptotes telles : "Ils avaient la même passion, la même énergie, la même envie…" Les termes apparaissent sans doute bien savants pour qualifier ces figures de style qui visent à rythmer un discours. Par contre n’utiliser des mots que dans un souci de forme quand ils sont vides de fond cela s’appelle tout simplement être creux. Hé oui Monsieur Hollande…

    tigrelucide
    tigrelucide      (réponse à Baslieux)

    Bravo ! Excellente analyse...

    tigrelucide
    tigrelucide      (réponse à Baslieux)

    Bravo ! Excellente analyse...

  • beaudolo
    beaudolo     

    J'ai fait 3 commentaires sur ce sujet, vous les avez perdus BFM? Ah oui, c'est vrai, je mettais un peu en cause les médias!

  • beaudolo
    beaudolo     

    "il a souligné le besoin de réforme pour le pays.", c'est pour cela qu'il faut que tu partes François!

  • Raton
    Raton     

    Comme d’habitude il a brillé par son inaptitude à faire un discourt apolitique et cohérent avec la célébration pour laquelle le dit discourt a été écrit. Cet homme est de plus en plus navrant...

  • valgego
    valgego     

    Un socialiste ça ose tout , c'est même à ça qu'on le reconnaît .

  • Bill appelez moi Bill.
    Bill appelez moi Bill.     

    Entre Sarkozy qui se verrait bien raccompagner Pépère à sa bagnole et Hollande qui veut laisser ses valoches à l'Elysée ...
    Au secours !!!

  • adour64
    adour64     

    Le héro de cette cérémonie était le candidat Hollande, les martyrs de la résistance des prétextes.

    snatch
    snatch      (réponse à adour64)

    Héro de la blague......sans doute aucun..

Lire la suite des opinions (18)

Votre réponse
Postez un commentaire