En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La police dement enquêter sur la compagne de françois hollande
 

La préfecture de police de Paris a catégoriquement démenti ce mardi des informations faisant état d'une enquête clandestine sur la journaliste Valérie Trierweiler, compagne du candidat à la primaire socialiste François Hollande.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

123 opinions
  • Patriote 75
    Patriote 75     

    EN 2012 VICTOIRE DE Nicolas SARKOZY qui est le seul a avoir la Stature ! MAIS , j'éspére que ce ne sera pas avec vos voix car vos commentaires et messages ( de tous ici ) , sont nuls et désolants pour ne pas dire irrespectueux a la Patrie .

  • narco
    narco     

    Quel intérêt d'enquêter sur une parfaite inconnue, c'est vraiment n'importe quoi, les socialistes ne sont pas le centre du monde...

  • Chaussureàclou
    Chaussureàclou     

    Qui manipule qui dans cette pseudo-affaire qui sort à la veille des primaires du PS? Et encore 8 mois en entendre et lire des conne.ies, Je vais peut-être demander l'asile politique, mais où? pourquoi pas la Tchétchenie la-bas on ne parle que d'une voix. Finalement c'est peut-être plus reposant.

  • l'émir Obolan
    l'émir Obolan     

    HOLLANDE commencerait-il à être Bling-Bling?? Il nous parle maintenant de sa "compagne"...."oui elle est belle ta femme"....mais pourvu qu'elle ne chante pas!!!

  • Xavier76
    Xavier76     

    Si l'Express a décidé de publier un tel article, c'est parce qu'il a eu plusieurs sources concordantes. Je veux bien que certains journaux soient à la recherche de scoops, mais la base journalistique c'est d'avoir plusieurs sources et de les recouper. Surtout que pour une telle affaire, les dirigeants de l'Express doivent bien se douter qu'ils vont se faire attaquer en diffamation puisque c'est la seule chose que le gouvernement sache faire. Difficile d'imaginer dans ce contexte que le journal sortirait une telle news sans avoir vérifié et re-re-vérifié ses sources.

  • amicona
    amicona     

    Je ne vois pas ce qu'il y aurait de mal à ce que la police enquete sur une personne qui pourrait devenir la première dame de France. A une époque où l'on utilise en justice et en politique les enregistrements clandestins d'un majordome indélicat, où Wikileaks fait un tabac, où les femmes divorcées balancent leurs ex-maris, pourquoi ne saurait-on pas qui est l'entourage de nos présidentiables. Est-ce que cela ne fait pas partie de la transparence que tous réclament à cor et à cri quand il s'agit d'attaquer un adversaire politique, cela doit s'appliquer à tout le monde, socialistes compris.

  • marre in
    marre in     

    dans ce cas sarko doit etre ravi.......

  • pauvredenous
    pauvredenous     

    A qui profite réellement cette rumeur, car à l'absence de preuve réellement tangible, ce n'est qu'une pure affirmation diffamante.
    Eh bien ce genre d'affaire profite à la personne visée. Il n'y a pas mieux pour se victimiser et faire parler de soi. Un coup de communication comme nous avons l'habitude de voir parmi nos actualités :"Qu'on parle de moi en bien ou en mal, peu importe. L'essentiel, c'est qu'on parle de moi !"

  • dommage
    dommage     

    Tout à fait d'accord ! Ségo en profite pour ressortir l'histoire des cambriolage (auteure arrêtée) et revoilà la machine à diffamation relancée. Il faut dire que la compagne de François Hollande (qui animait une émission politique sur Direct 8 ... ajouté aux débats médiatisés ... vive le CSA tenu par Sarko !), cette compagne a de quoi faire trembler la droite. Ou alors on joue aux gens de gauche et on ajoute : a-t-elle quelque chose à se reprocher ?

  • toto229
    toto229     

    Rumeurs, diffamations, attaques personnelles, la campagne électorale de la gauche via la presse à sa botte rappelle une triste période de l'histoire. C'est à la suite de semblables comportements dans les années 20-30 que les socialistes d'un pays voisin ont pris à leur tête un fou furieux avec les conséquences que vous connaissez tous. Certes maintenant pour notre gauche, le révisionniste est de mise et on n'appelle plus ce sinistre parti par son nom mais pas un acronyme.

Lire la suite des opinions (123)

Votre réponse
Postez un commentaire