En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La France appelle à la "cessation immédiate des bombardements" de la Turquie dans les zones kurdes

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

17 opinions
  • laura von distria
    laura von distria     

    La France économique, politique et sociale d'aujourd'hui peut- t-elle réellement s'octroyer le droit de donner des ordres ????

  • ben1071
    ben1071     

    Vous oubliez la minorité turque dans le nord de la Syrie. Qu'est ce qu'on en fait ?

    Faut-il les laisser à la merci des kurdes, de Bachar ... ?

  • Trublion33
    Trublion33     

    Dis donc qu'est ce que je suis saqué. Ce soir
    Allez bonne nuit ceucescu !

  • LILLOIS
    LILLOIS     

    on voit bien les islamistes turcs au travail,contre nos ennemis non

  • L'imprécateur
    L'imprécateur     

    De nombreuses voix se sont fait entendre pour condamner les tirs de l’armée turque, qui a bombardé des positions du gouvernement syrien ainsi que des combattants kurdes présents dans le nord de la Syrie pour y combattre Daesh.

    La Maison Blanche a réagi rapidement par la voix du porte-parole du Département d’Etat, John Kirby. Celui-ci a déclaré que les Etats-Unis avaient «exhorté la Turquie à cesser ces tirs» d’artillerie contre les groupes kurdes et l’armée gouvernementale syrienne. Kirby a toutefois ajouté qu’il avait également demandé aux Kurdes syriens de «ne pas profiter de la confusion en s'emparant de nouveaux territoires».

    Plus tôt dans la semaine, le président turc Recep Tayyip Erdogan s’est offusqué du soutien affiché par les Etats-Unis à l’égard des Kurdes combattant en Syrie.


    L'attitude ambiguë de la Turquie dans la lutte contre les terroristes de Daesh a aussi été pointée du doigt puisque les groupes kurdes, ainsi que l'armée syrienne, frappés par Ankara, combattent les djihadistes dans la région.


    «C’est ainsi qu’Erdogan entend lutter contre Daesh, on imagine avec des troupes au sol», a remarqué ironiquement un dip^lomate, faisant référence à la récente annonce de l’Arabie saoudite et de la Turquie de lancer une opération conjointe en Syrie, où Ankara n'exclut pas d'envoyer des combattants au sol.

    La lutte turque contre Daech n' est qu'un prétexte pour anéantir les Kurdes et satisfaire au racisme ottoman contre ceux-ci, qui représentent 15 millions de citoyens de seconde zone en Turquie, dont de nombreux alévis.
    Vont-ils faire comme pour les Arméniens et les éradiquer de leur territoire ?

  • L'imprécateur
    L'imprécateur     

    L'armée syrienne innocentée des massacres aux armes chimiques
    L’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OPCW), instance internationale qui regroupe la quasi totalité des Etats du monde, vient de terminer son rapport officiel sur le massacre de Ghouta. Il est le fruit de deux ans de travail.
    Les experts de l’OPCW ont analysé la nature du gaz qui a tué tant d’innocents, notamment par des prélèvements sur les corps des victimes. Leur
    conclusion est formelle:
    la composition de ce gaz est différente de celle que l’on trouve les stocks de l’armée syrienne. Bachar El Assad est innocent du crime qui lui a été imputé.
    Mais notre gouvernement semble n’être au courant de rien. Hollande et Fabius continuent de reconnaître les chefs des insurgés comme seuls représentants légitimes du peuple syrien ; ils les reçoivent chaleureusement à Paris et leur prodiguent un soutien sans faille. Peut-être sont-ils trop accaparés par des tâches pressantes pour lire le rapport de l’OPCW ; peut-être estiment-ils qu’ils n’ont pas de temps à perdre dans une affaire presque oubliée ; peut-être jugent-ils inutile de lire ce document parce qu’il ne leur apprend rien : ils ont su à quoi s’en tenir depuis le début. En toute hypothèse, il est clair que, pour eux, la vérité et la justice n’ont pas leur place dans la politique étrangère de la France.

    Quant à l’opinion publique de notre pays, elle reste dans l’ignorance de ce qui s’est réellement passé à Ghouta en août 2013. Les éditorialistes qui appelaient à la guerre contre Assad, se gardent bien de publier la moindre information sur les conclusions de l’enquête internationale. Ainsi protégées, les accusations de nos dirigeants, devenues mensonge d’Etat, continuent de prospérer.

    Tant pis pour la démocratie.

  • bouledog
    bouledog     

    Si tous les Syriens s'étaient mobilisés pour combattre DAESH au lieu de s'entretuer , leur pays aurait été libéré depuis longtemps mais on s'aperçoit qu'il ne sont pas très courageux en fuyant , heureusement que nos résistants Français ont combattu en 39/45

  • bouledog
    bouledog     

    N'oubliez pas la Turquie ne devra jamais rentrée dans l'Europe
    elle fait un double jeu , les RUSSES l'ont bien jugé

  • grognon
    grognon     

    La Turquie montre enfin son vrai visage, elle défend les terroristes en difficulté et pris en tenaille entre les kurdes et Assad.

  • Mordicus
    Mordicus     

    Crédibilité de l'Otan volé en éclats en 48 heures, à quoi joue l'Otan en Syrie, en Irak et en Lybie? La Turquie largue des bombes contre les adversaires de Daesh et Al Nosra en Syrie, Résultat: les positions de Daesh et les terroristes en Syrie se sont renforcés. Hollande les bras croisés à regarder comme toujours. Vivement 2017.

Lire la suite des opinions (17)

Votre réponse
Postez un commentaire