La bataille Hollande-Merkel sur le pacte budgétaire

Le premier défi pour François Hollande est de renégocier le traité européen, comme il l'a promis dans son programme. Si Angela Merkel l'a appelé pour le féliciter de sa victoire hier soir, la chancelière a annoncé ce lundi qu'il n'était pas question de retoucher au texte.

Fabien Crombé
Fabien Crombé
Le 07/05/2012 à 17:57
Mis à jour le 07/05/2012 à 18:07

Derrière les félicitations officielles, le ton reste ferme. Après avoir appelé François Hollande dès hier soir, Angela Merkel a rappelé ce lundi midi, qu’elle était fermement opposée à toute renégociation du traité européen, pourtant souhaité par son nouveau partenaire.

Bras de fer

La chancelière allemande a promis un accueil chaleureux. Elle sait qu’elle va devoir composer avec le nouveau président français. La presse allemande voit d’ailleurs en l’élection du candidat socialiste, un poids plus important pour les partisans de la croissance et une Angela Merkel plus isolée sur le thème de l’austérité. François Hollande a d’ailleurs réaffirmé dès sa première déclaration de président élu, son intention de faire bouger les lignes. La rencontre franco-allemande sera le premierrendez-vous international du président Hollande. Elle devrait survenir dans les jours suivant son investiture. L’occasion d’échanger avant le vrai bras de fer sur le pacte budgétaire, le 28 juin, date du sommet des chefs d’états européens à Bruxelles.

Résultats élections européennes 2014
La question du jour

Fruits et légumes: êtes-vous prêt à payer plus cher pour avoir plus de goût?