En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Emmanuel Macron et Marine Le Pen se sont opposés sur les thèmes de sécurité et de lutte contre le terrorisme.
 

Marine Le Pen a répété à plusieurs reprises qu'Emmanuel Macron était soutenu par l'UOIF, l'Union des organisations islamiques de France. Un soutien déjà démenti par le candidat d'En Marche!.

Newsletter Elysée 2017

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • tnerik
    tnerik     

    L'UOIF bras droit électoriste de Mr Macron qui a servi a Mr Hollande. donnant donnant.

  • Cador
    Cador     

    MARINE A ETE LA MEILLEURE ET DE LOIN...........EXPERRIENCE OBLIGE. 39 ans l'Un et 64 ans pour Elle la Sagesse. Mon choix est fait mais je le reconfirme.

  • mirabelle57
    mirabelle57     







    Macron a oublié de dire qu'il a été au service de Hollande pendant 4 ans,en temps que conseiller puis ministre,s'il avait voulu changé la politique économique de la France,il avait tous les pouvoirs,au moins Mrs Montebourg et Hamon ont préféré de quitter le gouvernement que d'être mis en cause dans cette politique négative qu'a instauré Macron,la preuve les partis de gauche ont ignoré le soutien de ces deux candidats,il a fait du marketing électoral en allant en Algérie humilié la France,et faire a tout va des commémorations communautaires,ce qu'il ne faisait pas au paravant.

  • Zoulira Duarte
    Zoulira Duarte     

    JE TROUVE CA TRES DROLE ;D'ABORD MLP EST RACISTE ET MAINTENANT ELLE COPINE AVEC L'UOIF.BON MOI JE TROUVE QU'ELLE C'EST PAS MAL DEBROUILLER .
    ELLE MA FAIT CHANGER D'AVIS CAR ON NE PEUT PAS SE SORTIR DE LA SANS CREER LES ETAT UNIE D'EUROPE ALORS SOMME NOUS PRET A NE PLUS ETRE FRANCAIS?
    ELLE SE BAT POUR LE PAYS QU'ELLE AIME ;C'EST TOUT.

  • mirabelle57
    mirabelle57     

    Parmi les élus accusés de collusion avec l’islamisme radical par Amine El Khatmi on retrouve notamment une certaine Bariza Khiari. L’auteur explique ainsi que des élus locaux et des parlementaires ont trouvé la parade pour financer des lieux de culte sans enfreindre l’article 2 de la de 1905, qui précise que la République ne reconnaît ni ne subventionne aucun culte. Pour contourner cette loi majeure de notre République, certains élus versent leurs subventions à des associations présentées officiellement comme engagées dans un combat uniquement culturel, mais qui poursuivent en réalité une finalité bien plus perfide et sournoise : mettre en place des montages financiers complexes pour financer la création de mosquées grâce à de l’argent public.
    Archétype même de ces montages financiers complexes, l’Institut des Cultures d’Islam dirigé par Bariza Khiari est révélateur de ces pratiques qui bafouent ouvertement les valeurs républicaines. De concert avec Anne Hidalgo, toujours aussi complaisante à l’égard d’acteurs qui gravitent pourtant dans des sphères foncièrement anti-républicaines, Bariza Khiari a fait voler en éclats les frontières entre culturel et cultuel. L’ICI est situé dans le XVIIIe arrondissement de Paris, et cohabite en son sein une école où est enseigné l’arabe littéraire et…une salle de prière pilotée par la Grande Mosquée de Paris, mais financée par de l’argent public. Interrogée en septembre 2016 par Bernard de La Villardière dans le cadre de son émission « Dossier Tabou »,Bariza Khiari, acculée par les faits manifestes et incontestables, reconnaîtra du bout des lèvres que le centre, financé par la municipalité de Paris, est bel et bien une seconde mosquée de Paris. [...]"
    Elle est déléguée nationale du mouvement En marche

  • bergheim
    bergheim     

    les liens de de l'UOIF avec le FN : le dernier parti politique qui les a fait participer à un colloque, c’est le Front national avec monsieur Aliot", vice-président du FN.

  • valentine brisse
    valentine brisse     

    Cela prouve que MACRON est un beau menteur au début du débat il dit qu' il n'a jamais été ministre et après il envoie marine sur les rose en disant mot " je sait ce que j ai fait quand j était ministre des économie. Et comment il était stressée il en balais de stressé

    bergheim
    bergheim      (réponse à valentine brisse)

    n'importe quoi !

Votre réponse
Postez un commentaire