L’éducation, une des priorités du quinquennat de François Hollande

François Hollande a fait de l’éducation une priorité de son quinquennat. Le nouveau président élu a promis des "réformes d’urgence" pour la prochaine rentrée scolaire. Dès cet été, elles seront mises en place. Quelles sont ces mesures d’urgences ? Qu’en pensent les syndicats ?

Grégoire Sauvage | Guillaume Hoair
Le 10/05/2012 à 9:20
Mis à jour le 10/05/2012 à 10:20

L’affectation de 1000 postes supplémentaires dans le primaire constitue la première mesure d’urgence pour la rentrée scolaire. De nouveaux enseignants seront alors recrutés à partir de la liste des admissibles au concours de l’éducation nationale. Selon les syndicats, ce recours aux listes complémentaires, utilisé auparavant, n’a aucune incidence sur le niveau de ces jeunes professeurs.
Autre mesure d’urgence,  la formation des nouveaux enseignants. Ils devront alors  bénéficier d’une formation express de 3 à 4 heures.
Aussi, le nouveau gouvernement prévoit l’abrogation du décret sur l’évaluation des professeurs qui confiait au chef d’établissement l’essentiel de cette évaluation.
La feuille de route de François Hollande prévoit également le rétablissement des RASED  mais aussi une augmentation de 25% de l’allocation de rentrée scolaire, et ce dès le mois de juillet.

Résultats élections européennes 2014
La question du jour

Série de crashs aériens: avez-vous plus peur de l'avion?