En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
French right-wing Les Republicains (LR) party member, foreseen as the frontrunner for next year's presidential election, Alain Juppe (L) and former French Prime Minister and right-wing Les Republicains (LR) parliament member Francois Fillon (R) look on during the LR National Council on February 13, 2016 in Paris. AFP PHOTO / LIONEL BONAVENTURE 
LIONEL BONAVENTURE / AFP
 

Emploi, sécurité, éducation... Tour d'horizon des principales propositions qui rassemblent et divisent Alain Juppé et François Fillon, les deux finalistes de la primaire à droite. 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • avisdunfrancais
    avisdunfrancais     

    Juppé a expliqué hier soir qu'il continuera le combat. Si Juppé pense que sa posture du premier tour portée par les médias étaient un combat, il est hors du temps. Il faut donc en tirer les conséquences pour dimanche prochain. Quand aux médias qui matraquent depuis ce matin pour rattraper le retard de Juppé, ce n'est pas cela qui va effacer ses incompétences et son sectarisme. Il y a dans l'élection de Fillon autre chose de beaucoup plus important qui se prépare pour l'avenir, à vous de comprendre Mesdames Messieurs les Journalistes !!!

    grincheux007
    grincheux007      (réponse à avisdunfrancais)

    au contraire, le matraquage va renforcer la bulle de Fillon. Juppé va-t-il appeler la gauche à lui apporter des suffrages ? il s'est déjà compromis avec Bayrou, alors un peu plus ou un peu moins ...

  • Facebook-711589645592421
    Facebook-711589645592421     

    La victoire de FF n'est pas encore acquise la semaine prochaine car je pense que sa brusque remontée est due au vote tactique des militants de gauches et du FN (23% des votants) qui voulaient contrer Sarkozy. Ce qui expliquerait qu'il soit monté de 20 à 43%. Parions que ces mêmes militants voteront Juppé dimanche prochain. Les primaires ne sont pas si parfaites qu'on veut le faire croire.

  • Facebook-1479597202292695
    Facebook-1479597202292695     

    J'ai voté FF pour barrage à NS, la semaine prochaine je vote AJ car je ne donne pas ma voix à un homme qui a ruiné la France et qui dans son programme continue car aucune de ses mesures n'est financées. Et je dois dire que je suis socialiste et que jamais je voterai à droite pour une élection sérieuse donc présidentielle, les primaires sont un défoulement

    grincheux007
    grincheux007      (réponse à Facebook-1479597202292695)

    Attends, on va rigoler si les électeurs de la droite viennent perturber la primaire de la gauche. C'est irresponsable.

    Chris88
    Chris88      (réponse à Facebook-1479597202292695)

    tu as bien raison, la gauche distribue les biscuits de la droite et celle ci devra faire à nouveau une cure d'austérité pour remplir les caisses.....c'est ça votre logique à gauche.

  • avisdunfrancais
    avisdunfrancais     

    Juppé a expliqué hier soir qu'il continuera le combat. Si Juppé pense que sa posture du premier tour portée par les médias étaient un combat, il est hors du temps. Il faut donc en tirer les conséquences pour dimanche prochain. Quand aux médias qui matraquent depuis ce matin pour rattraper le retard de Juppé, ce n'est pas cela qui va effacer ses incompétences et son sectarisme. Il y a dans l'élection de Fillon autre chose beaucoup plus important qui se prépare pour l'avenir, à vous de comprendre Mesdames Messieurs les Journalistes !!!

  • Sang9
    Sang9     

    Supprimer des fonctionnaires fera baisser le chômage ! Mdr
    Encore une riche idée tout comme la "réduction Fillon" ! Les patrons peuvent dirent merci, le chantage à la délocalisation fonctionne.

    Facebook-711589645592421
    Facebook-711589645592421      (réponse à Sang9)

    Je vois mal comment les fonctionnaires accepteraient de travailler 39 heures payées 35 ou 37 alors qu'ils ont déjà perdu 10 ans de revalorisation du pouvoir d'achat. Certains ont même vu leur salaire net baisser au cours des 10 dernières années. D'ailleurs la plupart des fonctionnaires qui sont dans ce cas vont voter M. Le Pen (du jamais vu dans la fonction publique)

  • grincheux007
    grincheux007     

    Programme dur contre programme mou, programme de droite contre programme du centre, programme de l'identité française contre programme de l'identité heureuse, programme d'un droite fédéré autour de Fillon contre programme de centre à géométrie variable avec Bayrou.

Votre réponse
Postez un commentaire