En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
L'emblème des Jeunesses nationalistes, un aigle doré sur un laurier.
 

Les Jeunesses nationalistes et l'Oeuvre française ont reçu mardi une notification du ministère de l'Intérieur visant à les dissoudre. Ils ont dix jours pour se défendre.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

23 opinions
  • sinti84
    sinti84     

    ho je ne suis pas extremiste mais les antifas et le front de gauche on ne les dissous pas
    c pourtant des reperes de casseurs pleins de haine contre ceux qui ne pensent pas comme eux pour preuve l affaire meric !!!!! mais bizarrement merluchon ne dit plus un mot sur les videos

  • CHARLES MARTEL
    CHARLES MARTEL     

    le socialiste c'est un démocrate tant qu'on est d'accord avec lui, sinon l'atavisme revient au galop, les vieux réflexes totalitaires !

  • VAE      VICTIS
    VAE VICTIS     

    HOUHOU HOLLANDE ERO VALLS !!!! et les femen qui agressent physiquement les gens ? Neuneu a failli y passer au Bourget !!!

  • lepoliticar
    lepoliticar     

    Le NPA a donné tout son soutient à Houria Bouteldja.
    Il est donc du coté des bons et pense donc "comme il faut".
    De plus il ne représente pas une menace politique, les mouvements nationalistes si !
    Donc non, le NPA peut faire ce qu'il veut, il ne craint rien.

  • lepoliticar
    lepoliticar     

    un gouvernement dictatorial fasciste et sélectif.
    Ce gouvernement fait la différence entre la bonne violence (celle qui vient de gauche et qui vise la droite) et la mauvaise violence (ceux qui s'opposent aux système) qu'il faut condamner et dissoudre.

  • lepoliticar
    lepoliticar     

    Ce qu'il faut comprendre, c'est que ceux que vous classés à l'extrême droite, regroupe, effectivement une part de racistes / fascistes, mais surtout des citoyens honnêtes, mécontent de la direction que prend leur pays et dont les inquiétudes sont LEGITIMES.

    A gauche n'en parlons pas, les méthodes fascistes de "ANTIFAS" sont légitimes car défendent les intérêts du pouvoir.

    Lorsqu'il s'agit ... disons... de communautés religieuses ... extra-européennes, alors la c'est carrément de la désinformation. "Pas d'amalgame", "pas de stigmatisation" !

    Mais lorsque les cibles sont des identitaires (ou patriotes?) qui ne "pensent pas comme il faut" alors la pas de quartier, amalgamons, dénonçons, englobons ...

    Les gens qui s'opposent à l'Islam, à l'immigration, qui comprennent que la direction que prend la France, défend avant tout les intérêts du CAC40, du libre échange et de la mondialisation et va bien évidemment à l'encontre de leurs intérêts ne se tairont pas.

    Vous pouvez (ceux de gôche) essayer de les décrédibiliser, de les amalgamer à des nazis, ça ne marchera pas.

    Le peuple n'est pas con, il vit la réalité au quotidien, pas celle que vous tordez. Il comprend qu'il est en train de se faire violer par une élite mondialiste, et ses doutes sont confirmés tous les jours par les médias.

    La seule manière de faire taire la grogne et dégonfler les mouvements nationalistes, c'est de les considérer, c'est d'envisager que l'immigration peut être un problème, que l'Islam n'est peut être pas qu'une religion, et encore moins d'amour de tolérance (sic) et de paix.

    Vous ne pouvez imposer au peuple des choix qui ne l'arrangent pas, vous ne pouvez choisir à la place du peuple ce qui est (soit disant) bon pour lui.

    Franchement, je suis contre l'Europe, contre l'immigration massive, invariable que l'on subit et contre l'Islam.

    Et j'estime que ces positions sont mon droit. Que cela n'a rien de raciste, fasciste, et je vais (à mon échelle) faire en sorte que ces positions deviennent légitime.

    Non mais ho ! On est en démocratie ou quoi ?? :)

  • lepoliticar
    lepoliticar     

    Ceux de gôche, ils oeuvrent à défendre le système en place.
    Ils ont la bénédiction, donc ne seront pas inquiétés.

    A nous de faire savoir (une fois dans l'urne) que l'on ne cautionne pas cette justice à deux vitesses.

  • felicie
    felicie     

    Ca y est, on est en pays bolchevik.

  • mustuse
    mustuse     

    Le 10 mai dernier, le khômiss sous l’impulsion du chef, le GéneK a entrepris ce qui s’apparente à une expédition punitive ou un règlement de compte. Le groupe a kidnappé un élève au comportement jugé déplaisant. Emmené en voiture, les yeux bandé, l’élève a été laissé seul dans la ville d’Orsay à trois quarts d’heure du campus de Palaiseau ,dans l’ Essonne. Cette cruelle machination n’est pas inédite, semble-t-il.

    En 2009, un autre élève avait été forcé de plonger dans un étang avec un sac sur la tête. Le Canard Enchaîné publie ce mercredi des photos où l’on observe des membres de la khôssis flânant sur le campus, cagoulés et pioches à la main ou emboutissant une porte à coups de marteau.(source le Figaro) !

  • mustuse
    mustuse     

    Des étudiants en tenues du Ku Klux Klan à Polytechnique.
    L’X abrite une étrange fraternité, la Khômiss, dont les comportements sont parfois violents. Ses membres ont défilé cagoulés. L’administration parle d’incident isolé.


    La khômiss, c’est le nom d’une fraternité de l’École polytechnique .Sa fonction? Transmettre les valeurs de l’école, développer le sens de la camaraderie et assurer un lien entre les élèves des différentes promotions. Bicentenaire, ce bureau d’élèves, est plutôt singulier, voire troublant. Il est très attaché au statut militaire de l’école ,

    L’association, qui cultive le secret, est hiérarchisée: le chef est le «GénéK», élu par les polytechniciens, sans campagne. Il est entouré de douze «acolytes», qui respectent le «code X», un texte qui fixe les règles de vie et de comportement . La fraternité organise des fêtes et des actions diverses en s’érigeant comme un porte-voix alternatif des polytechniciens.

    Derniers faits d’armes

Lire la suite des opinions (23)

Votre réponse
Postez un commentaire