Jean-Marc Ayrault rêve d'un "nouveau modèle français"

Le Premier ministre défend les choix et les objectifs du gouvernement avec pour ambition un "nouveau modèle français," dans une tribune au quotidien Le Monde.

Alexandra Gonzalez
Le 03/01/2013 à 17:04
Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault s'est montré ferme et grave lors de ses voeux aux Français. (BFMTV)

Premier Conseil des ministres : Ayrault énonce les bonnes résolutions du gouvernement


Que ce soit dans la carte de voeux de Matignon pour 2013, dans son allocution sur les marches de l'Elysée, ou dans une tribune au Monde daté de vendredi, le Premier ministre a martelé son ambition de créer "un nouveau modèle français".

Alors "que certains à droite appellent à la 'rupture'", ce qui conduirait "à renier notre histoire et nos principes", tandis que d'autres "réclament le statu quo ou le retour en arrière", référence à l'extrême gauche, Jean-Marc Ayrault reconnaît la fragilité de la situation politique actuelle mais assure que le président "veut engager le pays sur une autre voie", explique le Premier ministre dans le Monde.

"La France, avec ses 120.000 entreprises exportatrices et sa créativité intacte, n'a aucun intérêt à se replier sur elle-même", avance le chef du gouvernement, qui lance le défi de "rendre l'appareil économique plus performant" sans "renoncer à notre système social protecteur".

Cercle vertueux ?

Voici les deux notions fortes qui se dégagent du message du Premier ministre : "solidarité", et "compétitivité", mises d'ailleurs en exergue parmi huit autres mots sur la carte de voeux de 2013 de Matignon.

Pour le Premier ministre, ces deux notions "ne sont nullement antinomiques : une société se renforce en accordant à chacun de ses membres les moyens de s'accomplir, et les richesses ainsi créées servent à leur tour à financer des politiques sociales ambitieuses."

>> Lire "Les ministres en ordre de marche après la rentrée du gouvernement"

Fierté patriotique

Dans sa vision du "nouveau modèle français", le chef du gouvernement n'occulte pas les questions d'écologie. "Le réchauffement climatique et l'épuisement des ressources naturelles imposent de réduire notre dépendance aux énergies fossiles et de promouvoir les énergies renouvelables." Un pas en avant vers les ministres "Verts", dont la menace de démission a été brandi mercredi par le chef du parti, Pascal Durand, dans l'Express.

Enfin, le chef du gouvernement rappelle l'importance de "promouvoir la laïcité face à la montée des communautarismes, et renouer avec notre tradition d'intégration sans nier la riche diversité des cultures."

Jean-Marc Ayrault conclut sur une note de fierté patriotique en insistant sur l'influence de notre pays dans le monde : "Nombreux sont ceux qui regardent vers la France, qui aiment son histoire, les valeurs universelles qu'elle incarne, sa créativité culturelle, son art de vivre. Ils attendent beaucoup de nous."

Élections

Les résultats dans votre ville

La question du jour

Cure d'économies: le gel du point d'indice des fonctionnaires est-il justifié?