En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Objectif maintenu d'un déficit public ramené à 3% du pib en 2013
 

PARIS (Reuters) - Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, maintient son objectif de ramener le déficit public à 3% du PIB en 2013 malgré les bémols...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • albert1
    albert1     

    LUI MEME A SON POSTE AVEC BEAUCOUP DE MAL ,ALORS POUR LES 3% ....

  • BJP42
    BJP42     

    UN MENTEUR A LA TETE DE L'ETAT; COMMENT OSE T IL DIRE QUE & CONTRIBUABLE SUR 10 SERA TOUCHE ALORS QUE L'I.R.P.P. AUGMENTERA AU DESSUS DE 11896 PAR PART, PAR AN !

  • FOETSEC
    FOETSEC     

    L'objectif de réduction du déficit ne sera pas atteint trop de dépenses sociales, une croissance en berne voir une future décroissance, les gens ne consommeront plus par peur de l'avenir et à cause d'une pression fiscale augmentée, les riches partent les jeunes diplomé vont travailler ailleurs, on décourage l'investissement et la création d'entreprise c'est l' engrenage de l'échec. Parallèlement on laisse entrer les étrangers alors qu'il n'y a pas de travail détruisant la cohésion sociale. C'est une entreprise de destruction de notre pays qui est en marche.

  • resiste
    resiste     

    Ce matin, rapidement, J.J.Bourdin énumérait les différentes hausses (ponctions) de cotisation ; notamment, une augmentattion de la taxe EDF GDF pour.... financer le régime spécial de retraite des employés!!! Qu'on commence par aligner TOUS les citoyens sur le régime général au lieu de les laisser partir à 55 ans (idem pour la SNCF et bien d'autres )
    qu'on leur fasse payer un peu plus leur consommation d'électricité et de gaz. Pourquoi serions soumis à la double peine???

  • vindicateur
    vindicateur     

    Tapage médiatique pour éviter de parler de cela: Par sa décision, le Conseil constitutionnel a :L'article 40 de la LFR modifiait la rémunération du Président de la République et celle du Premier ministre pour les réduire de 30 %. Il insérait cette modification dans l'article 14 de la loi du 6 août 2002, déjà modifié en 2007, et jamais soumis au Conseil constitutionnel. Celui-ci a jugé qu'en modifiant le traitement du Président de la République et celui du Premier ministre, l'article 40 de la LFR méconnaît le principe de la séparation des pouvoirs. Il l'a donc censuré ainsi que le I de l'article 14 de la loi du 6 août 2002. Il reviendra à l'exécutif de fixer le traitement du Président de la République, du Premier ministre et des membres du Gouvernement. BREF CA FAIT QUE COMMENCER, MERCI LES SOCIALOS !!!

  • MAROKE
    MAROKE     

    ouvre des paris sur le fait que cet objectif sera atteint ou pas et que je parie 1.500 euros sur le fait que se soit non ; est ce que je serais inquiété par la justice ????

  • michmich
    michmich     

    il maintient son objectif de 3% et son salaire... mais c'est énorme comme on nous prend pour des cons...

  • intrensigent
    intrensigent     

    Mr et mme du gouvernement,vous nous prenez vraiment pour des cruches!!! faut pas sortir de saint cyr pour savoir que les 3% ne seront jamais ateint!! quel negligence,franchement aussi bien droite que gauche ces la meem politique du mensonge,ont ne sera meme pas a 1% ou 2% mais plutot a moin de 0.....

  • info
    info     

    Curieux, curieux ! Rien ne filtre.
    Info ou intox ?
    Alors que la Cour des Comptes, le gouvernement, entre autre Marisol Tourraine, attaquent les retraités, curieusement certaines choses sont passées sous silence tel ce qui suit.
    Je vous invite à faire circuler cette information aussi bien sur "la toile" que lors de discussions "mondaines".
    Par décision n°2012-654DC du 9 août 2012 le conseil constitutionnel a déclaré non conforme à la constitution l'article 40 de la loi de finance rectificative qui prévoyait la baisse de salaire de 30% du président, du premier ministre et du gouvernement.
    Donc maintenant ils sont plus nombreux qu'avant, mais payés autant qu'avant.
    C'est curieux, ça ne s'ébruite pas et personne n'en parle ?...

Votre réponse
Postez un commentaire