En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Jean-Jacques Urvoas mercredi sur BFMTV.
 

Le député PS du Finistère était l'invité de BFMTV et RMC mercredi matin. Retrouvez ici l'essentiel de son interview.

Newsletter Elysée 2017

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • framboise74
    framboise74     

    Cela censure chez BFM.
    La liberté d'expression n'est plus d'actualité ?????? ou seulement pour certains ??????

  • librepenseur
    librepenseur     

    Non, votre suggestion est completement stupide monsieur le président de la commission des lois à l'Assemblée nationale. Ghetto c'est connoté avec les juifs et la shoa , et c'a va pas plaire aux musulmans de se retrouver dans un ghetto !. Retournez a un vrai travail de politicien plutot que d'inventer une autre polemique pour occuper votre temps et perdre le notre.

  • Facebook-701175793296409
    Facebook-701175793296409     

    "Mais on ne va pas rentrer chez tout le monde", tient à rassurer Jean-Jacques Urvoas. "que la police ait les moyens de protéger les Français sans porter atteinte aux libertés individuelles"
    Ce dèputé sait parfaitement que les 3 individus ètaient connus de la Police, et la Justcie a été bien aveugle. Un disfonctionnement de nos institutions, c'est le problème de l'Etat.
    Mes enfants ètaient sous surveillance dans le cadre d'une instruction par un juge dans une affaire contre la pègre. Le raport des services sociaux sur mes enfants fut le contraire de celui des RGs. Expliquer moi si dans un tel chaos, on peut gaantir la sècurité, mème pour les plus jeunes. Encore une fois, nos èlus sont bien en dessous de tout.

  • Fizzy
    Fizzy     

    Il a fallu des événements forts pour que la France, français de souche et d'adoption tous ensemble, se réalise UNIE.
    Le mot apartheid est fort et il a pour but de nous faire réagir !!
    Il existe des ghettos, des prénoms qui ne trouvent pas de travail, des à-prioris sur les étrangers.

    Ma réponse aux insultes ? C'est avec un AMOUR sincère que je réponds aux jeunes agressifs "Pourquoi me parles-tu comme ça ? Tu pourrais être mon fils ! mon neveu!" Jamais on ne m'a dit "ben non tu peux pas être ma mère, t'es pas noire" ou "t'es pas arabe". J'ai toujours eu des excuses en réponse.
    Et je conclus avec "je te pardonne, mais pense que toutes les femmes sont des mamans ou des mamans à venir et on aime profondément nos enfants, on se fait du soucis pour vous. Penses-y !!" Le jeune repars toujours penaud, surtout s'il a fait le flambeur devant ses copains scotchés par ma réponse.

    LILLOIS
    LILLOIS      (réponse à Fizzy)

    n'importe quoi

Votre réponse
Postez un commentaire