En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
François Hollande à Berlin, ce mardi.
 

Le président Hollande a défendu le projet de réforme du collège, mardi, lors d’un point presse à Berlin avec la chancelière allemande Angela Merkel. "Ce n’est pas parce qu’on veut permettre la réussite pour tous que l’on abaisse l’excellence", a insisté le chef de l’Etat.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

17 opinions
  • Colibrick
    Colibrick     

    Pour le Ministre de l'éducation nationale Vincent Peillon, la religion catholique doit disparaître :
    « On ne peut pas faire une révolution uniquement dans la matière, il faut la faire dans les esprits [notamment à travers les programmes de l'éducation nationale]. Or on a fait la révolution essentiellement politique, mais pas la révolution morale et spirituelle. Et donc on a laissé le moral et le spirituel à l’Eglise catholique. Donc il faut remplacer ça. [..] On ne pourra jamais construire un pays de liberté avec la religion catholique. Comme on ne peut pas non plus acclimater le protestantisme en France comme on l'a fait dans d'autres démocraties, il faut inventer une religion républicaine. Cette religion républicaine, qui doit accompagner la révolution matérielle, mais qui est la révolution spirituelle, c'est la laïcité. Et c'est pour ça d'ailleurs qu'au début du XXe siècle, on a pu parler de foi laïque, de religion laïque, et que la laïcité voulait être la création d'un esprit public, d'une morale laïque, et donc l'adhésion à un certain nombre de valeurs. »
    Vincent Peillon - Ministre de l'éducation nationale (2012-2014).
    Dans un entretien à l’occasion de la sortie de son livre en 2008, " La révolution française n’est pas terminée ", aux Editions du Seuil, le 08/10/2008.

  • alhtz
    alhtz     

    Ces socialos sont tellement des incapables et médiocres qu'ils veulent absolument maintenir cette médiocrité pour exister.

  • bonnetrouge
    bonnetrouge     

    il a pas du assister à tous les cours lui part contre

  • Bill appelez moi Bill.
    Bill appelez moi Bill.     

    Tiens François ?qui l'écoute encore ?

  • CogitoErgoSum
    CogitoErgoSum     

    passage en force par décret.. vive la démocratie

  • Durandal
    Durandal     

    Donc la suppression des bourses au mérite, l'abaissement généralisé du niveau de culture générale, font parti d'une politique d'excellence ?

  • Gpasdepseudo
    Gpasdepseudo     

    Pour réussir à atteindre l'excellence, il faudrait déjà véritablement réformer les règles de vie en cours et rythmes scolaires.
    30 élèves par classe qui suivent le tiers du cours de 55 minutes, vous pouvez toujours réformer les programme d'histoire et mettre la LV2 en cinquième, ça ne changera rien.

    D'abord, imposer aux élèves de poser portables et tablettes à l'entrée de l’enceinte scolaire : Ils n'en ont pas besoin dedans.

    iamagic
    iamagic      (réponse à Gpasdepseudo)

    Restaurer la discipline, le port obligatoire de l'uniforme, ce sont des réformes indispensables mais là on n'en parle pas! MOTUS!!

  • Bill appelez moi Bill.
    Bill appelez moi Bill.     

    "Hollande sur le collège: "l'excellence n'est pas un privilège, c'est un droit"

    Même pour les sans dents François?

  • Grincheux
    Grincheux     

    A force de dire des âneries, il finit par les croire. Merci pour ce moment.

  • Ω
    Ω      

    Et c'est aussi un droit ... pour les citoyens d'avoir des politiques ... non pas privilégiés ... mais ... excellents ... ;-)

Lire la suite des opinions (17)

Votre réponse
Postez un commentaire