En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
François hollande intègre le liban dans sa tournée diplomatique éclair
 

par Julien Ponthus PARIS (Reuters) - François Hollande sera dimanche matin au Liban, une étape initialement non prévue de la tournée diplomatique...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

53 opinions
  • eve marie
    eve marie     

    A RMC ils s'amuse avec nos remaruqesils s'emmerde pendant les astreintes alorsils passent leur temps a la censure!!
    hollande est la bas qu'il y reste ils fera des pauvres les plus pauvres attention monsieur hollande une voiture va exploser !!!

  • matthuvus
    matthuvus     

    oui il est fatigué et avec un peu de chance il va nous faire un avc comme ça on sera débarrassé de cet imbécile

  • smartiz
    smartiz     

    "sarko one"! notre nouveau président, ne peut plus s'en passer!..... pourtant, avant, il disait sur toutes les ondes, que cet avion coutait trop cher! mais il est vrais que de passer de droite a la gauche, tout d'un coup il est beaucoup moins cher!!!!!

  • Glochide
    Glochide     

    Finalement il est bien pratique cet avion de Sarko pour aller flamber en Arabie saoudite , au Liban , etc...C'était pas la peine de tant crier au scandale . Moi je pensais qu'ils allaient le vendre aussitôt et mettre cet argent dans un endroit utile , il n'en manque pas ! Et Fabius a t-il pris ses tableaux empruntés au Louvre , il doit s'ennuyer sinon ! Mais j'y suis c'est pour la compétitivité tout ça , je suppose ...

  • PAMPERS
    PAMPERS     

    SOUS LE FEU DES SYRIENS ET DES FACTIONS DISSIDENTES LIBANAISES.MAIS IL DOIT ETRE BIEN PROTEGE

  • pour le cheminot!!!
    pour le cheminot!!!     

    de roumanoff:
    D€s le dbut de son r€gne, Normal 1er montra
    qu’il voulait, en rupture avec les habitudes
    prises par son prdcesseur, aller vers plus de
    simplicit dans l’exercice du pouvoir.
    Ainsi, le jour de son investiture, il plut ƒ verse
    mais Normal 1er se refusa ƒ prendre un
    parapluie. L’eau dgoulina sur ses lunettes
    transparentes, son costume tait tremp mais
    Normal 1er affronta les intempries avec une
    dignit qui for„a le respect. C’tait sa fa„on de
    faire face aux obstacles : les ignorer, serrer les
    poings et attendre que l’orage passe.
    Le peuple s’enthousiasma pour Normal 1er et
    son style sans ostentation. … Pourquoi
    prendre l’avion ?, s’indignait-il. Je voyagerai
    en train comme un citoyen ordinaire. †
    Normal 1er serrait chaleureusement les mains
    de tous les sujets du royaume, faisait des
    bisous aux enfants dans les coles et avait un
    mot aimable pour chacun.
    Il nomma le bourgmestre de Nantes, sieur
    Ayrault, un homme calme et srieux,
    gouverneur du royaume. Sieur Ayrault de
    Nantes tait tellement raisonnable qu’il avait
    du mal ƒ canaliser la fougue de ses ministres.
    Ainsi, le duc de Peillon annon„ait
    rguli€rement des mesures surprenantes sans
    jamais avoir consult au pralable le
    gouverneur. La vicomtesse Duflot de Paroles
    avait fait sienne cette devise : … Toujours
    insoumise, mais dmise. † Quant au comte
    Valls d’‡vry, il prenait chaque jour des
    initiatives muscles que le bon peuple
    apprciait, trouvant chez lui la poigne qui
    faisait tant dfaut ƒ Normal 1er.
    Las, les caisses de l’‡tat taient vides, les
    fabriques fermaient les unes apr€s les autres.
    Le chevalier de Montebourg, charg de
    redresser l’activit du royaume, avait beau
    tempˆter, pester, s’indigner, rien n’y faisait.
    Quant au vicomte Sapin de Langue de Bois, il
    se plaisait ƒ rpter que Normal 1er n’tait en
    rien responsable de l’tat de dlabrement
    dans lequel il avait trouvait le royaume. C’est
    la marquise Chazal de la Une qui osa enfin
    poser ƒ Normal 1er une question d’une terrible
    insolence : … Qu’allez-vous faire
    maintenant ? † Le souverain la rassura : … Ne
    vous inquitez pas, j’ai tout not dans mon
    agenda. †
    Normal 1er n’eut d’autre choix que
    d’augmenter les imp‰ts, mais dans le mˆme
    temps il engagea des milliers d’agents publics.
    Ses conseillers s’inquit€rent : … Comment
    pouvez-vous rduire la dette du royaume si
    vous augmentez les dpenses ? † Normal 1er
    luda ; ƒ ceux qui insistaient, il rpondit : … On
    verra. † C’tait la tactique qui avait fait son
    succ€s, naviguer ƒ vue au gr des
    vnements, courber la tˆte, attendre les
    claircies et au besoin faire demi-tour devant
    l’adversit.
    Ainsi, en voyage aux Amriques, Normal 1er
    prfra rebrousser chemin plut‰t que d’aller
    saluer publiquement la comtesse Sgol€ne du
    Poitou, qu’il avait pourtant aime pendant
    plus de vingt ans.
    On murmura que c’tait pour viter de
    susciter le courroux de sa favorite, la belle
    duchesse de Trierweiller, qui jalousait la
    comtesse du Poitou au-delƒ du raisonnable.
    Mais la principale interrogation n’tait pas lƒ :
    cet homme tranquille et intelligent, n’tait-il
    pas trop ordinaire pour faire face ƒ une crise
    aussi extraordinaire ?

  • a nounours premier
    a nounours premier     

    D€s le dbut de son r€gne, Normal 1er montra
    qu’il voulait, en rupture avec les habitudes
    prises par son prdcesseur, aller vers plus de
    simplicit dans l’exercice du pouvoir.
    Ainsi, le jour de son investiture, il plut ƒ verse
    mais Normal 1er se refusa ƒ prendre un
    parapluie. L’eau dgoulina sur ses lunettes
    transparentes, son costume tait tremp mais
    Normal 1er affronta les intempries avec une
    dignit qui for„a le respect. C’tait sa fa„on de
    faire face aux obstacles : les ignorer, serrer les
    poings et attendre que l’orage passe.
    Le peuple s’enthousiasma pour Normal 1er et
    son style sans ostentation. … Pourquoi
    prendre l’avion ?, s’indignait-il. Je voyagerai
    en train comme un citoyen ordinaire. †
    Normal 1er serrait chaleureusement les mains
    de tous les sujets du royaume, faisait des
    bisous aux enfants dans les coles et avait un
    mot aimable pour chacun.
    Il nomma le bourgmestre de Nantes, sieur
    Ayrault, un homme calme et srieux,
    gouverneur du royaume. Sieur Ayrault de
    Nantes tait tellement raisonnable qu’il avait
    du mal ƒ canaliser la fougue de ses ministres.
    Ainsi, le duc de Peillon annon„ait
    rguli€rement des mesures surprenantes sans
    jamais avoir consult au pralable le
    gouverneur. La vicomtesse Duflot de Paroles
    avait fait sienne cette devise : … Toujours
    insoumise, mais dmise. † Quant au comte
    Valls d’‡vry, il prenait chaque jour des
    initiatives muscles que le bon peuple
    apprciait, trouvant chez lui la poigne qui
    faisait tant dfaut ƒ Normal 1er.
    Las, les caisses de l’‡tat taient vides, les
    fabriques fermaient les unes apr€s les autres.
    Le chevalier de Montebourg, charg de
    redresser l’activit du royaume, avait beau
    tempˆter, pester, s’indigner, rien n’y faisait.
    Quant au vicomte Sapin de Langue de Bois, il
    se plaisait ƒ rpter que Normal 1er n’tait en
    rien responsable de l’tat de dlabrement
    dans lequel il avait trouvait le royaume. C’est
    la marquise Chazal de la Une qui osa enfin
    poser ƒ Normal 1er une question d’une terrible
    insolence : … Qu’allez-vous faire
    maintenant ? † Le souverain la rassura : … Ne
    vous inquitez pas, j’ai tout not dans mon
    agenda. †
    Normal 1er n’eut d’autre choix que
    d’augmenter les imp‰ts, mais dans le mˆme
    temps il engagea des milliers d’agents publics.
    Ses conseillers s’inquit€rent : … Comment
    pouvez-vous rduire la dette du royaume si
    vous augmentez les dpenses ? † Normal 1er
    luda ; ƒ ceux qui insistaient, il rpondit : … On
    verra. † C’tait la tactique qui avait fait son
    succ€s, naviguer ƒ vue au gr des
    vnements, courber la tˆte, attendre les
    claircies et au besoin faire demi-tour devant
    l’adversit.
    Ainsi, en voyage aux Amriques, Normal 1er
    prfra rebrousser chemin plut‰t que d’aller
    saluer publiquement la comtesse Sgol€ne du
    Poitou, qu’il avait pourtant aime pendant
    plus de vingt ans.
    On murmura que c’tait pour viter de
    susciter le courroux de sa favorite, la belle
    duchesse de Trierweiller, qui jalousait la
    comtesse du Poitou au-delƒ du raisonnable.
    Mais la principale interrogation n’tait pas lƒ :
    cet homme tranquille et intelligent, n’tait-il
    pas trop ordinaire pour faire face ƒ une crise
    aussi extraordinaire ?

  • forgaia
    forgaia     

    Qu'aujourd'hui je suis à 247e. et les vacations que je fais à droite et à gauche me ramène ma rentrée d'argent à environ 500e.par mois! la généralité n'est pas "vérité"!En pensant aux déplacements de Hollande, celui qui aime se flageller,je viens de retrouver une phrase dite par De Gaulle avec l'Allemagne, celle-ci devrait être prise en "méthode Coué", matin, midi et soir, pour éviter encore d'aller "se faire flageller" par les Algériens, Vietnamiens, Africains, Israéliens et autres. A tous les Socialistes Médiocres et surtout à Notre Président qui voulait "la place" mais pas "les inconvénients": "Sans rien oublier du passé--Nos deux peuples- ont décidé de regarder ensemble vers l'avenir", il n'y a pas un coupable plus qu'un autre! mais DE GAULLE était "UN CHEF D’ÉTAT"! Je me souviens d'un essai que nous avions fait il y a longtemps pour prouver que les gens d'aujourd'hui ne seraient pas meilleurs que ceux qui ont torturés, qui ont mis et frappés les gens en camps, qu'ils ont utilisés pour des recherches scientifiques etc...Nous avons pris des personnes "consentantes" en leur faisant croire qu'ils allaient gagner une jolie somme d'argent(non spécifiée): Il y avait 2 camps, un qui répondait aux questions (c'étaient des comédiens)et l'autre celui qui devait gagner l'argent (les personnes consentantes et testées pour leur "degré de violence intime"). Il y avait une série de questions celui qui répondait mal, subissait des pointes d'électricité dans le corps, données par l'autre camp. Sur 10 personnes, une seule à refusé d'aller plus loin qu'une première petite et très faible décharge électrique, 5 ont mis une décharge qui mettait les gens en inconscience et 4 tuaient très rapidement. Bien sûr les comédiens jouaient parfaitement bien le jeu. Les Américains eux ont fait mieux, ils ont pris des "jeunes universitaires", leur ont donné des directives. Le but était de savoir qui sera dominant au point de laisser des hommes soumettre d'autres hommes jusqu'à les tuer. L'essai n'a pu être continuer car la violence physique et sexuelle qui a découlé de cette étude était telle, que 2 hommes ont du être "réanimés". Il y a une très belle phrase du chanteur "Goldman" sur une ville fictive Allemande, toi aujourd'hui qu'aurais-tu fais à leur place dans les mêmes conditions?Voyant comment la violence "gratuite" est en pleine progression chez nous aussi! Aujourd'hui Hollande fait une erreur en "repentance à tout va" qui devient aujourd'hui une discorde très grande en France. 37% des jeunes d'origines immigrées et Français, ne reconnaissent pas la Nation Française.Réflexion!

  • hypopothamus
    hypopothamus     

    Dans l'hypothèse où tu exerçes la profession de ton pseudo, je lance le pari que tu vas vite changer de discours quand le pouvoir en place modifiera la retraite des régimes spéciaux...

  • forgaia
    forgaia     

    Car une seule chose le gaz à augmenté de 300% en 10 ans, on peut parler d'autres choses!Cela fait plaisir de savoir que les pauvres sont moins pauvres et les riches sont plus pauvres!C'est comme la météo, les gens regardent leur "télé", ils voient de la neige, ils se couvrent de "GILETS CHAUDS et couvertures"! ils oublient juste de jeter un œil dehors, car là ils s'apercevraient, que les gens transpirent par le soleil magnifique et brûlant! Est-ce que la "télé" amoindrie les neurones???

Lire la suite des opinions (53)

Votre réponse
Postez un commentaire