En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les Coulisses de la politique, de Christophe Jakubyszyn, sur RMC du lundi au vendredi à 7h20
 

Encore un sommet européen, ce jeudi soir et vendredi. On n’en parle pas beaucoup et pourtant, c’est souvent là que se joue notre avenir. Mais cette fois, et contrairement à d’habitude, rien n’est préparé à l’avance…

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • lapsus
    lapsus     

    Angéla, elle, elle a le carnet de chèque et la procuration. Alors il peut se mettre en ménage avec un ou une autre surendetté mais alors surtout pas de mariage et contrat à la clef; on a déjà nos dettes cela suffit.

  • DrBang
    DrBang     

    Quand je lis: "C’est vrai que plusieurs indicateurs sont au vert. L’euro remonte face au dollar, 1,32 mercredi [il ne faut pas oublier de préciser que les américains font tourner la planche a billet à plein régime], ce qui veut dire que la confiance des investisseurs revient." Je comprend baisse de la compétitivité due à une monnaie forte=> baisse des exportations =>moins de croissance =>déficit budgétaire =>emprunt (confiance des investisseurs) =>intérêts =>dette => Rigueur. En effet tout va bien.

  • CHAGA
    CHAGA     

    Affirmer que le plus gros de la crise est passée relève encore de l'incantation. Nul ne sait si dans le jeu de domino, l'Espagne ne va pas finir par sombrer, et si la Grèce restera in fine dans l'Euro et si nous ne seront pas entrainer dans la chute avec en plus le ralentissement mondial. Dans la théorie, oui, on a avancé, mais les peuples du sud souffrent tellement qu'il est possible qu'ils finissent par se révolter. Et espérons que ce soit uniquement dans les urnes. De même, nul ne peut affirmer que les peuples des pays du nord ne vont pas prendre leurs pertes et quitter le navire. Si l'affirmation est une affirmation pour jouer sur le moral, elle peut se comprendre, mais elle est très risquée. Il aurait probablement fallu mettre l'affirmation au conditionnel, au risque en cas de rechute de perdre beaucoup de crédit. Dommage, et étonnant de la part du fin politique qu'est M. Hollande. Attention au jeu, on peut penser gagner jusqu'au dernier moment...alors que l'on ne maitrise pas toutes les cartes y compris des partenaires.

  • Elyzabeth 31
    Elyzabeth 31     

    Attendez 5 ans et là! vous pourrez juger,l'efficacité de votre président hollande.

  • jrubio
    jrubio     

    l'économie européenne s'enfonce la France est entrée en récession qui va s'aggraver (mais on le tait ) avec les mesures confiscatoires du gouvernement qui au lieu de rationner l'état ses agences les collectivités territoriales etc ...taxe le peuple et les entreprises .En voulant faire financer les déficits publics de des pays endettés par les pays riches de l'europe pour l'unique raison que la FRANCE en Récession ne trouvera pas de bailleurs de fonds pour assurer sa colossale dette ou à des taux dangereusement élevés ...

  • claude01010101
    claude01010101     

    Vous plaisantez ??? qui était au pouvoir en 2008 pendant la crise financière ?? Qui est à l'origine de toute les traités actuelles que Monsieur HOLLANDE discute à Bruxelles en ce moment. Il faut arrêter de sous estimé le travail qui a été fait par notre ancien Président. L'EUROPE n'a pas attendu HOLLANDE pour avancer. Actuellement nous sommes à la fin de la tempête. Il faut arrêter de faire de l'anti-sarkozisme primaire. Il faut avancer maintenant.

  • Louis 54
    Louis 54     

    Quelque soit notre jugement sur Hollande ou Sarkozy, il faut bien reconnaitre que Hollande a fait beaucoup plus pour l'économie européenne et la sortie de la crise des dettes que Sarkozy en 5 ans...

  • smartiz
    smartiz     

    que notre nouveau president fait pale figure a coté d'angela MERKEL! n'est pas nicolas SARKOSY qui veut!lui, il prefaire s'occuper d'evenements qui on un demi siecle! il est vrais que c'est bien plus important, que l'avenir de la FRANCE! la repentance, n'est pas en sens unique.

Votre réponse
Postez un commentaire