En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Hollande et ayrault chutent encore, selon tns sofres
 

PARIS (Reuters) - François Hollande et Jean-Marc Ayrault voient à nouveau leur cote de confiance reculer, le président français perdant trois points...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

62 opinions
  • jospic
    jospic     

    ras le bol de ces sondages,on nous en sort un (voire 2) par semaine.qui paye ces sondages?

  • willeme
    willeme     

    SPQRossi moi aussije suis fonctionnaire et je ne vote pas à gauche et je confirme chez nous aussi c'est les cadres et cadres sup qui votent PS. Alors arrêtez de stigmatiser les fonctionnaires ils sont comme vous les conditions sont aussi pour nous de pire en pire. Reste la sécurité de l'emploi mais là aussi il y a des limites, si on veut vous virer: on supprime votre poste 3 propositions bien pourries et si vous refusez c'est la porte.

    http://vosdroits.service-public.fr/F3030.xhtml

  • SMAGGHE
    SMAGGHE     

    LES CHARLOTS

    DÉGAGE OUI DÉGAGE AVANT QU'IL Y AIT 1789 EN PLUS GRAND POUR SUPPRIMER LES PRIVILÈGES

    SIX MILLIONS D'EUROS DE PRIVILÈGE

  • chafouin
    chafouin     

    Pour faire passer sa mesure la meilleure des solutions c'est le référendum parce que ce n'est pas avec MLPM qu'il va arriver a modifier la constitution avec le parlement.......et puis c'est marrant le jeudi c'est le sondage du figaro le journal de la droite c'est vrai que s'il va interroger les amis du nain de Neuilly, il risque pas d'avoir 50% d'opinions favorables...quand on connait le bilan laisse par la droite entre 2002 et 2012, il y en a qui feraient mieux de la fermer.

  • LOOK AT THE WAY-OUT Mr FAKE (FH)!
    LOOK AT THE WAY-OUT Mr FAKE (FH)!     

    Quand le sommet de la médiocrité atteint son plus haut niveau, son apogée, il n'est pas étonnant que les investisseurs étrangers désertent la France les uns après les autres. Par ce duo de NULLITÉS ABSOLUES, nous ne donnons pas envie. On ne peut pas rattraper un AN d'erreurs à répétition, des couacs, des résultats affligeants dans tous les secteurs. Nous ferons malheureusement partis du cortège des pays du Tiers Monde si nous continuons à ce rythme car nos résultats vont bientôt être plus alarmant que la Grèce au bord de l'abîme mais la supplanterons par nos déplorables et inexistants bilans. Il faut des gens qui osent dire NON à tous ces vampires institutionnels mondiaux (FMI, FED, Europe, OTAN, ONU...). Il serait peut-être sage d'envisager qu'aux prochaines élections de 2017, d'élire des prétendants non médiatisés mais ayant de la matière. Nicolas Dupont Aignan me paraît le meilleur. Il a une vision assez juste de ce qui se passe en Europe, dans le monde et en France. Mais je ne partage pas entièrement sa préconisation de sortir de l'Euro. Cet homme, a priori, a la tête sur les épaules et peut rassembler aussi bien les différentes tendances. Je pense qu'il faut sortir des schémas classiques droite/gauche, véritable désastre pour notre démocratie et notre souveraineté nationale. La France se délite depuis 1981 et les Français ont voulu toujours joué l'alternance. Maintenant ce n'est plus possible, il faut d'abord se préoccuper de la France et des Français d'abord, avant d’œuvrer vers des cercles inconnus. Régler les problèmes trop nombreux, arrêter cette hémorragie de la 5è République afin de cesser une bonne fois pour toutes ces dérives et repartir sur une base saine d'une 6è république sans dupliquer la 5è. Reconstruire un autre modèle "JUSTE" car en France tout est à recréer maintenant à cause de l’autre naze ou du moins à cause de ce duo d’incapables avec son gouvernement de médiocres hautains personnages. Ils sont la risée en France, en Europe et à l’internationale, nous ne pouvions pas faire plus classe. QU'IL DÉMISSIONNE CE PLOUC, il a assez détruit la France, que le cireur de pompe Bedos, Arditi, Delabouze, Noah le loge, le nourrisse et le blanchisse à leur frais. On le leur laisse volontiers par contre nous souhaitons un autre vote. NULHAND QUITTE LE POUVOIR ET LA FRANCE, TU ES DEVENU PERSONAE NON GRATA. Le PS sera cloué au pilori très prochainement.

  • la magouille
    la magouille     

    N'est ce pas désespérant de constater que presque un quart de cerveaux n'arrive pas à analyser la situation catastrophique de la France simplement à cause d'une idéologie obsolète depuis la chute du mur de Berlin!!

  • bzzz
    bzzz     

    ARTICLE UNIQUE
    Il est ajouté à la Constitution un article 6-1 ainsi rédigé :
    « Article 6-1 :
    Un référendum peut être organisé soit à l’initiative d’un cinquième des membres du Parlement soutenue par un dixième des électeurs inscrits sur les listes électorales, soit à l’initiative d’un cinquième des électeurs inscrits sur les listes électorales, en vue de mettre un terme au mandat du Président de la république actuellement en fonction.
    Lorsque le referendum révocatoire prévu à l’alinéa 1er a conclu à la cessation du mandat du Président de la République, le Conseil Constitutionnel déclare la vacance de la Présidence de la République dans les conditions prévues par l’article 7 de la Constitution.
    Le Président de la République déchu de ses fonctions en vertu de la consultation référendaire révocatoire prévue à l’alinéa 1er du présent article est immédiatement rééligible ; nonobstant la limitation du nombre des mandats consécutifs prévue par l’article 6 alinéa 2 de la Constitution.
    Les conditions dans lesquelles le Conseil Constitutionnel contrôle le respect des dispositions des alinéas précédents sont déterminées par une loi organique. »
    Exposé des motifs :
    La présente proposition ne fait que transposer en droit français la procédure du referendum révocatoire (« recall ») prévue par les Constitutions de six cantons helvétiques, d’une province canadienne, de dix huit Etats américains et du Venezuela.
    Une telle possibilité, résultant d’une initiative populaire, peut en théorie viser tout élu du suffrage universel ; puisqu’elle en est le symétrique. Aux Etats Unis, ce parallélisme est d’ailleurs total ; puisque le recall peut viser aussi bien un gouverneur qu’un sénateur ou un juge élu.
    La présente proposition constitutionnelle n’est donc que le corollaire logique de la révision constitutionnelle du 6 novembre 1962 instituant l’élection du Chef de l’Etat au suffrage universel direct.
    L’historique de telles initiatives montre que la pétition trouve sa source dans deux motifs distincts : soit l’élu fait montre d’incompétence, soit il opte des politiques qui vont à l’encontre de son programme électoral.
    Il s’agit donc ici d’une procédure totalement différente de celle de « l’impeachment » ; lequel empêchement définitif peut déjà être prononcé par le Conseil constitutionnel dans le cadre de l’article 7 de notre Constitution.
    Il est à noter que la présente proposition de référendum révocatoire n’exclut aucunement la candidature nouvelle du Président de la République sortant : le suffrage universel doit pouvoir conserver la totalité de son libre arbitre. L’exemple du Wisconsin en 2012, avec la réélection du gouverneur révoqué, prouve qu’un tel cas de figure n’est pas purement virtuel. 24/04/13 bit.ly/ZNFU9A

  • bzzz
    bzzz     

    « Sur la fonction [de Président de la République] qui s’abîme, c’est évident. Elle s’abîme institutionnellement. Si vous regardez le président actuel, il a perdu au moins six des pouvoirs de François Mitterrand : Il n’y a plus la monnaie, donc la dévaluation ça n’existe plus. Il n’y a plus les nationalisations, il n’y a plus la politique industrielle. La globalisation fait que tout le monde est maître de ce qui se passe en France. La décentralisation a fait perdre l’essentiel des pouvoirs de la France. L’Union Soviétique ayant disparu, le grand pouvoir de thaumaturge du Président de la République qui était le droit de vie ou de mort [via la bombe atomique] a disparu, et enfin la construction européenne. Progressivement, l’État s’est dissous dans la réalité de la globalisation. Le Président n’est que l’incarnation de cette dissolution, quel qu’il soit. »
    Attali, Jacques : Conseiller de François Mitterrand (1981-1990) et ancien président de la BERD - "Sous les pavés", La télé libre, 3 mars 2008.

  • SPQRossi
    SPQRossi     

    Tu le sors d'où ton sondage?!! De l'humanité?!!

  • ghysly44
    ghysly44     

    vertigineuse ne s'arrêtera pas comme ça !! Car Mr Hollande n'estpas TRES respectueux envers ses concitoyens ... La preuve le mariage pour tous sauf pour lui qui entretient sa maitresse a nos frais lui donne un bureau avec 6 gars a son service et la balade dans tous les coins du globe toujours a nos frais Patience une plainte a ETE déposée par un certain Xavier ....... (courageux le type) et nous verrons ce que fera notre justice ? Au moins Sarko les épousait !!!

Lire la suite des opinions (62)

Votre réponse
Postez un commentaire