En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les Coulisses de la Politique
 

François Hollande était attendu au tournant, sur la négociation sur l’emploi et sur la mobilisation contre le mariage pour tous. Les évènements en ont décidé autrement : le chef de l’Etat, en trois jours, s’est transformé en chef de guerre.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

14 opinions
  • gan
    gan     

    LETTRE DE PHILIPPE BOUVARD À FRANÇOIS HOLLANDE
    > > > Je ne suis pas un héritier.
    > > > Je n'ai jamais disposé d'un franc, puis d'un euro que je n'aie gagné à la salive de ma langue ou à l'encre de mon stylo.
    > > > Je profite d'une aisance qu'il ne m'est possible de sauvegarder qu'en continuant à travailler - à 82 ans -

    dix heures par jour et 365 jours par an.
    > > > J'ai élevé de mon mieux mes enfants.
    > > > J'aide mes petits-enfants à poursuivre les études qui n'ont pas été à ma portée.
    > > > J'ai toujours payé mes impôts sans un seul jour de retard et sans un mot de remerciement.
    > > > J'ai financé des porte-avions que l'on ne m'a pas admis à visiter, des bâtiments officiels à l'inauguration desquels on a omis de me convier.
    > > > Et ne voilà-t-il pas qu'un énarque, entretenu depuis sa majorité par les contribuables voudrait me faire honte de ce que je gagne avant de me déposséder de ce qui a échappé à la triple

    érosion du fisc, de l'inflation et des emplettes inutiles.
    > > >
    > > > Je suis un créateur et un mainteneur d'emplois.
    > > > Je fais vivre des proches dont certains m'accompagnent depuis plus de trente ans et que le candidat socialiste (puisque c'est de lui qu'il s'agit) projette implicitement de diriger vers les Assedic.
    > > > Or, en quoi ai-je démérité ?
    > > > Ai-je volé quelque chose à quelqu'un ?
    > > > N'ai-je pas donné au fur et à mesure que je recevais, persuadé que la dépense constituait le plus efficace acte social?
    > > > J'ai perçu quelques heures supplémentaires, mais aucune subvention.
    > > > Je n'ai touché d'autre argent public que la maigre solde d'un sous-officier durant mes quinze mois de service militaire.
    > > > Je n'ai jamais bamboché aux frais d'une république qui examine à la loupe les additions de restaurants de ses dignitaires mais qui continue à les régler.
    > > > Je n'ai jamais fréquenté de paradis fiscaux. On chercherait en vain la plus petite niche chez moi depuis que j'ai cessé d'avoir des chiens ! Une seule fois, je me suis délocalisé dans le cadre

    de la loi Pons à la coûteuse faveur d'un investissement hôtelier dans les DOM-TOM qui m'a fait perdre 100% de ma mise. A la distribution des bonus, des stocks options et des dividendes,

    j'ai toujours été oublié.
    > > > Mon casier judiciaire est vierge.
    > > > Mon courage est intact.
    > > > Je ne suis pas un damné de la terre. Mais je ne suis pas non plus un profiteur ou un esclavagiste.
    > > > Je ne suis protégé de personne, sauf du public auquel je dois la longueur de mon parcours.
    > > > J'ai mes opinions mais je n'ai jamais adhéré qu'au parti des amoureux de la France.
    > > > J'ai versé à la collectivité davantage que je n'en ai reçu : pas un jour de chômage et une seule nuit d'hospitalisation en six décennies.
    > > > Je me situe sans honte mais sans fierté excessive dans cette classe moyenne qu'on souhaite faire disparaître en nivelant notre société par le bas.
    > > > Je refuse autant d'être culpabilisé par un politicien (qui voudrait que l'on prenne son inexpérience pour de la normalité) que la France accorde sa confiance à un homme que l'Europe

    prive de la sienne et qui, bien qu'ambitionnant de devenir le gardien de la constitution ne paraît pas s'être préoccupé de la constitutionnalité de ses propositions.
    > > > Quant à moi, j'aurais nourri mes enfants, bâti des maisons, planté des arbres.
    > > > Mission accomplie.
    > > > Et vous Monsieur HOLLANDE qu'avez-vous fait ? Sinon d'augmenter les impôts d'une classe moyenne pour favoriser les fainéants et les assistés de notre pays.
    > > >
    > > > Philippe Bouvard.

  • Ercraux
    Ercraux     

    On ne va pas tarder à crier famine dans notre pays et notre inspecteur colombo ne pourra changer ni son par-dessus pourri ni son véhicule délabré!

  • lapsus
    lapsus     

    Fédérer un magma de nébuleuses contradictoires sur un hypothétique rassemblement, c'est faire le mariage de la carpe et du lapin. Oui comme disait Charles trenet: Le soleil à rendez vous avec la lune, mais la lune est là et le soleil ne l'attend pas!!!!!!!! Là nous pouvons parler des vieilles lune socialistes et le soleil de la mondialisation ne brille plus sur nous.

  • CRT
    CRT     

    L’affaire Depardieu a beau tourner à la farce avec l’irruption de Poutine et des éléphants de Brigitte Bardot, elle n’en secoue pas moins l’opinion publique. Ce qu’elle révèle au grand jour, c’est qu’une partie des Français estime n’être plus chez elle dans son pays, au point que l’idée de le quitter ne lui paraît plus insensée.
    En réalité, deux France s’affrontent depuis longtemps sur le même territoire. Jusqu’à présent, elles avaient cohabité à peu près paisiblement, mais la crise de 2008, qui n’a pas fini de tout bouleverser, les conduit à s’opposer l’une à l’autre de plus en plus violemment.

    D’un côté, la France des fonctionnaires veut maintenir ses avantages quoi qu’il en coûte au pays. De l’autre, la France du secteur privé subit la tornade sans précédent qui s’abat sur les entreprises et ravage l’emploi, et ne sait plus à quel saint se vouer.

    C’est précisément à ce moment que le pays a porté M. Hollande à sa tête. Ce choix était aussi logique qu’insensé. Logique, car les socialistes ayant conquis les communes, les départements, les régions et le Sénat, n’avaient plus qu’à s’installer à l’Elysée et à l’Assemblée nationale. Insensé, car faire de la France une principauté collectiviste dans un univers qui ne l’est plus depuis longtemps et où tous les pays commercent librement entre eux revenait à la condamner d’avance à l’effondrement économique et aux drames sociaux. Nous y sommes.

    Et du coup, les deux France se regardent l’une l’autre et prennent conscience de la différence grandissante de leur mode de vie et de leurs perspectives. La France du secteur privé constate qu’il n’y a ni pauvres ni chômeurs dans la France des fonctionnaires, et que les 1500 chômeurs supplémentaires qui augmentent chaque jour la masse immense des 5 millions de personnes sans travail proviennent tous de son camp. La France des fonctionnaires n’a pas un regard pour ce drame qui ne la concerne pas. Mieux, elle continue d’investir dans l’immobilier, ce qui fait que seuls les salariés du public, assis sur la garantie de l’emploi et de la rémunération, peuvent espérer devenir propriétaires dans notre pays.

  • Armando_95
    Armando_95     

    Ma parole, c'est du Chérèque dans le texte !!!
    Moi, j'ai le droit de penser que Hollande affaiblira la France !

  • TOTO CGT 06
    TOTO CGT 06     

    Ce chef de l'état , bien qu'étant un militant syndical depuis 1968 , et plutôt d'essence d'une gauche non libérale ,je le soutient depuis les primaires !....Pourquoi ?...Tout simplement parce que après "UNE VIE ENTIERE " de militantisme syndical et politique ayant naviguer sur toute la galette de la gauche Française ....J'ai constate tout d'abord que la réalité actuelle de la France ,c'est un embourgeoisement évident des mentalités ,ce qui fait que la gauche en gros fédère 40% des citoyens . Donc il convient à cette situation d'èfondrement ; un homme de rassemblement pour fédérer un effort commun juste de tous ! Aucun homme autre que lui n'en est capable actuellement dans les personnalités politiques ,trop marqués par des positionnements clientellistes sectaires ,FN ,FDG ,UMP qui divisent à outrance la nation en grande difficulté et plombent le pays d'avantage encore !...Mr HOLLANDE va laisser sa trace dans l'histoire ,celle d'un homme apaisé ,juste ,déterminé !..Pour finir sur un ton humoristique , c'est comme l'inspecteur Colombo , mr tout le monde qui n'a pas l'air , mais qui connais parfaitement la chanson et met plein dans le mille ,le moment voulu! BONNE ROUTE À NOTRE CHER PRÈSIDENT ! TOTO RETRAITÈ CGT 06 .

  • gan
    gan     

    Décidément, les journalistes se courbent en cirant les pompes de notre grand président "Hollande". Il n'y a plus qu’eux pour croire à ce personnage, il est vrai qu'ils ne peuvent pas faire autrement, car ce sont eux qui l'ont mis au pouvoir.

  • Brice de Nice
    Brice de Nice     

    UNE CHAINE CRYPTE LE SOIR A 19H54 FAIT ATTENTION CA PEUT TE RENDRE SOURD AVEC LES CONNERIE QU ILS DISE

  • viola 82
    viola 82     

    flamby se sert du mali pour se refaire une santé politique! Je pense plutot que ça va ne faire qu'empirer les choses et que bientot, il va devoir dégager.

  • raimu 13
    raimu 13     

    C'est extraordinaire. La répique fulgurante et violent du Chef de l'Etat a calmé d'un seul coup tous les beaux parleurs arabo-musulmans de France. On ne parle plus de Mérah, ni du pain au chocolat, ni de tout le reste. C'est le silence radio général, car ils ont pris peur subitement en se disant que si Hollande prend des décisions rapides en ce qui les concerne, cela pourrait aussi aller très mal pour leur matricule....d'où un silence assourdissant.Personne ne veut retourner dans son pays d'origine ? On a des low costs à leur disposition....et pour eux c'est GRATUIT...c'est Hollande qui paye .

Lire la suite des opinions (14)

Votre réponse
Postez un commentaire