En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Jean-Marc Ayrault et François Hollande.
 

Légère, très légère inversion de tendance dans la dégringolade sondagière de l'exécutif, selon un sondage Ipsos. Hollande gagne un point et Ayrault trois.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

57 opinions
  • yakzee
    yakzee     

    Pourquoi à gauche on ne fraude pas? (CAHUZAC) déjà oublié et j'en passe . Les vrais électeurs eux ne vont pas oublier la preuve dans le Lot et Garonne. SARKOZY accusé de tous les maux pas condamné lui tout le monde ne peux pas en dire autant

  • tulipe13
    tulipe13     

    Je n en crois rien bidon les sondages avec ce que j entend autour de moi tous les commentaires sur les réseaux sociaux , les forums d internet les journalistes sont tous d accord pour essayer de faire remonter la courbe mais là les français en on assez de passer pour des moutons de Panurge c est comme cette manif d aujourd hui on a l impression d il y a danger alors que lorsque la racaille: blesse; égorge casse ; on minimise. Les jeunes avec diplôme et autre, les employeur les dirigeants d entreprise les retraités même les touristes: tous veulent quitter la France il ni a que pessimismes, divisions, perte de valeur, avec ces voyous qui dirigent notre ancien beau pays.

  • spncky
    spncky     

    effectivement les sondages sont bidons.ou vont-il chercher la hausse de popularité.......
    ....

  • wxcvbn1954
    wxcvbn1954     

    politique tous des connard vive lepen etrangé dehors la France aux Français

  • posier
    posier     

    alors qui croire Paris match nous prend pour des cons car tout les autres ils sont en baisse le journal ou est sa compagne rien détonnant

  • posier
    posier     

    alors qui croire Paris match nous prend pour des cons car tout les autre ils sont en baisse le journal ou est sa compagne rien détonnant

  • posier
    posier     

    Politiques
    Chiffre. Hollande. Cote de confiance
    6 juin 2013 à 23:49

    -
    A
    +
    Tweeter
    Envoyer
    Abonnez-vous à partir de 1€

    28%

    C’est la cote de confiance de François Hollande, selon un sondage de l’observatoire CSA pour les Echos publié hier. Le chef de l’Etat perd 3 points par rapport au mois de mai. Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, à 25 %, baisse de 4 points. Un sondage réalisé par téléphone les 4 et 5 juin auprès de 1 001 personnes (métho

  • posier
    posier     

    Popularité : après une courte embellie, Hollande rechute
    Par Pierre-Alain Furbury | 06/06 | 17:00 | mis à jour à 18:40 | 19commentaires

    EXCLUSIF + VIDEO - Le président recule de 3 points en juin dans le baromètre CSA- « Les Echos ». L’emploi, le pouvoir d’achat et, désormais, la prochaine réforme des retraites plombent le chef de l’Etat.
    François Hollande est à son point le plus bas depuis son entrée à l’Elysée. - AFP
    François Hollande est à son point le plus bas depuis son entrée à l’Elysée. - AFP

    L’Elysée espérait, au pire, une stabilisation. C’est raté. L’embellie de mai , dans la foulée de l’adoption du mariage pour tous, n’aura été qu’un feu de paille. Dans le baromètre CSA pour « Les Echos », François Hollande rechute de 3 points en juin. Avant l’été et, surtout, à l’approche d’une rentrée de septembre qui s’annonce compliquée à gérer, seuls 28 % des Français disent lui « faire confiance pour affronter efficacement les principaux problèmes ».

    Le chef de l’Etat fait plus que perdre son gain – 2 points – du mois précédent. Il est à son point le plus bas depuis son entrée à l’Elysée, époque où il culminait à 58 % d’opinions positives. Dans le même temps, 68 % des personnes interrogées ne lui font pas confiance. Une fois encore, Jean-Marc Ayrault suit le mouvement : 25 % de bonnes opinions (– 4 points), contre 67 %. « Après la déception, il y a un doute sur l’efficacité de leur action », observe Bernard Sananès, le président de l’institut CSA.

  • posier
    posier     

    La cote de confiance du président de la République, François Hollande, et du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, est repartie à la baisse début juin, s'établissant respectivement à 28 % et 25 %, selon un sondage de l'observatoire CSA pour Les Échos diffusé jeudi. Le chef de l'État perd 3 points par rapport au mois de mai, seuls 28 % des Français déclarant faire confiance à François Hollande "pour affronter efficacement les principaux problèmes qui se posent actuellement au pays". Le chef du gouvernement perd de son côté 4 points à 25 %. La cote de confiance des deux têtes de l'exécutif avait connu une légère embellie en mai, avec un gain de 2 points pour M. Hollande et de 3 points pour M. Ayrault.

    "L'image du président de la République se dégrade nettement auprès des retraités (24 %, - 13) et auprès des catégories populaires. Ainsi, seuls 22 % des ouvriers expriment leur confiance envers le chef de l'État (- 4)", relève CSA. Parmi les principales personnalités politiques, Manuel Valls reste la plus populaire avec 46 % (- 3), devant Alain Juppé et François Fillon (45 %, - 3), François Bayrou (43 %, - 5), Nicolas Sarkozy (43 %, + 2), Jean-Louis Borloo (42 %, =), Martine Aubry (38 %, -3) et Nathalie Kosciusko-Morizet (34 %, + 2). Marine Le Pen est en quatorzième position (32 %, - 4).

    Sondage réalisé par téléphone les 4 et 5 juin 2013 auprès d'un échantillon national représentatif de 1 001 personnes âgées de 18 ans et plus (méthode des quotas).

  • posier
    posier     

    popularité » du Président défavorable pour les Municipales 2014 ?
    Mardi 11 juin 2013 | par Daniel | Politique.

    POLITIQUE – Nous avons souvent relayés sur TrendyMen les sondages concernant François Hollande, et notamment sa cote de popularité qui a subi une importante baisse depuis son élection, sa victoire lors de la Présidentielle 2012. En effet, aujourd’hui, le Président de la République n’a plus qu’entre 25 et 33% d’opinions favorables selon les différents instituts de sondage. Ces mauvais résultats peuvent-ils sanctionner le PS lors des Elections Municipales 2014 ?

Lire la suite des opinions (57)

Votre réponse
Postez un commentaire