En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Sarkozy se défend sur les suppressions de postes de policiers

Former French president and candidate for the right-wing Les Republicains (LR) party primary ahead of the 2017 presidential election Nicolas Sarkozy walks on September 17, in a street of Nice, southeastern France, during a visit. 
VALERY HACHE / AFP
 

Lors d’un meeting en Moselle mardi soir, en pleine grogne des policiers, Nicolas Sarkozy s’est défendu sur les suppressions de postes décidées pendant son quinquennat parmi les forces de l’ordre. Pour lui, la sécurité n’est pas affaire d’effectifs mais de "chaîne pénale".

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Juillet48
    Juillet48     

    le rapport de la cours des comptes de Mars 2013 (C'est elle qui a tous les véritables et incontestables chiffres !) indique qu'il y a eu une hausse de 7000 postes de 2002 à 2007 lorsque N.Sarkozy était ministre de l’intérieur puis une baisse de 9000 postes de 2007 à 2012 alors qu'il était Président soit une baisse de quelques 2000 postes et ce rapport indique également que la baisse effective des effectifs n' a été que d'un peu moins de 1500 postes. Cette faible diminution des policiers et gendarmes ne représente que 0,04 % ce qui ne peut jouer sur la qualités des interventions des forces de l'ordre. Ce qui me fait dire qu'il n'y a pas eu réellement une baisse des effectifs. De plus pour être honnête, il faut aussi mettre dans la balance les milliers de postes de policiers municipaux (que la gauche dénigrait à l'époque…) qui de 2002 à 2012 ont été créés et qui sont une aide non négligeable pour nos forces de l'ordre.
    En fait il n'y a pas eu diminution mais au moins une stabilisation et mieux, on peut même parler d'une augmentation des effectifs de sécurité sous N.Sarkozy de 2002 à 2012 en y incorporant les nombreux agents municipaux. Ceux qui ont réellement fait baisser le nombre de policiers sur le terrain sont les socialistes, où avec eux, le passage aux 35h a représenté l'équivalant d'une baisse de 15% des effectifs.

    vauban
    vauban      (réponse à Juillet48)

    oui oui Sarkozy a supprimé 13000 postes de policiers !!!

  • grincheux007
    grincheux007     

    ... mais la chaine pénale était aussi sous sa responsabilité ... allez Nicolas laisse la place à des plus compétents.

    mjp 73
    mjp 73      (réponse à grincheux007)

    vous oubliez que mme Taubira est passée par là et au lieu d'arreter les délinquants elle a arreté la construction des prisons que N Sarkozy avait mis en chantier

    grincheux007
    grincheux007      (réponse à mjp 73)

    et le karcher ?

    sonntag67
    sonntag67      (réponse à grincheux007)

    nico ne sait pas s'en servir il ne fait que gesticuler

  • vauban
    vauban     

    si Juppé est favori à la primaire ce n'est pas qu'on veut de lui, c'est parce qu'on ne veut surtout pas de Sarkozy ...TSS !!!

  • beaudolo
    beaudolo     

    ...j'oubliais, pour ceux qui l'ignoreraient, que L'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) est un organisme "indépendant" mais à gauche toute quand même!

  • beaudolo
    beaudolo     

    Plutôt que de s'acharner sur Sarkozy, BFM, vous feriez mieux de mettre à la une la proposition de l'OFCE de taxer les propriétaires de leur maison par souci d'équité vis à vis des locataires. Cela me rappelle ce que disait R.Aron:"L’égalitarisme doctrinaire s’efforce vainement de contraindre la nature, biologique et sociale, et il ne parvient pas à l’égalité mais à la tyrannie!"
    R Aron

    vauban
    vauban      (réponse à beaudolo)

    la proposition a été rejeté par le gouvernement !

Votre réponse
Postez un commentaire