En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Eric Woerth, invité de BFMTV dimanche, estime que la Grèce est "dans l'impasse".
 

Entre "impasse" et "bouffée d'oxygène", les responsables politiques français ont les yeux rivés sur les résultats du référendum grec et en tirent de premières conclusions. 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

12 opinions
  • Ysembe
    Ysembe     

    C'est dramatique que des gens qui ont prouvé leur nullité économique s'exprime sur ce sujet. Qu'est ce qu'on attend pour virer tous ces incompétents de tous bords.

  • johnfr
    johnfr     

    Le coeur à droite le portefeuille à gauche ^_^

  • Grincheux
    Grincheux     

    WOERTH s'agite comme un républicain créancier. A part de dire que c'est de la faute des grecs ... sans chercher à savoir comment les grecs en sont arrivés là ? Déjà, qu'il comble les dettes de l'UMP .... et celles laissées par Nicolas (600 milliards, une paille ...)

  • mante
    mante     

    y a pas de champs courses à négocier, inutile d'insister. Rejoindre sarkozy pour demander conseil au qatar, votre ami!

  • chouette46
    chouette46     

    Monsieur WOERTH, quand on fait fait passer la dette de la France de 1200 milliards à 1800 milliards soit 50% d'augmentation en 5 ans: On s' écrase mollement..............

  • deuxc
    deuxc     

    C'est qui "on"? Lui peut être.

  • valgego
    valgego     

    La Grèce n'est pas maintenant aux mains de son peuple accueillant et chaleureux pour prendre son destin en mains , mais elle vient de passer de Charibde en Scylla, alors qu'elle commençait à se redresser avec l'argent des pays européens . ( 300 milliards et 100 semble-t-il, déjà épongés ) dont 68 à la charge du contribuable français . Personne n'a jamais vu un pays prendre son destin en main avec l'argent des autres . J'espère qu' Angela tirera les oreilles aux cancres de la classe , ce qu'aurait pu faire la France avant l'élection d'un délégué de classe de ZEP, qui après s'être servi en copiant sur les autres ,se moque pas mal de ce que pensent ses petits camarades .

  • vauban
    vauban     

    ." L'analyse du vice-président du FN est sans appel: "c'est le début de la fin de la zone euro."

    c'est le vœux du FN, mais il a tout faux, ce n'est absolument pas le cas ...
    du plus, 88% des grecs ne veulent pas sortir de la zone Euro !

    seurf
    seurf      (réponse à vauban)

    Arrête ton cinéma, ils ont voté non, en connaissance de cause, je ne sais pas où tu as été chercher 88% surement les mêmes sondages que l'on trouve en France

  • charlie 80
    charlie 80     

    A nous dix, nous primes la ville;
    --Et le roi lui même!--Apres quoi,
    Maîtres du port, maître de l'île,
    Ne sachant qu'en faire, ma foi,
    D'une manière très civile,
    Nous rendîmes la ville au roi.

    La Légende Des Siècles - La Chanson Des Aventuriers De La Mer
    Victor Hugo

  • charlie 80
    charlie 80     

    Et maintenant qui va payer les dégâts ?

Lire la suite des opinions (12)

Votre réponse
Postez un commentaire