En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Alain Juppé et François Fillon sont d'accord pour dire que l'attitude de François Hollande dans la crise grecque a été "désolante".
 

Nicolas Sarkozy en tête, responsables et cadres des Républicains multiplient les critiques à l'égard du chef de l'Etat, jugé "irresponsable" dans sa gestion de la crise grecque.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

44 opinions
  • damaris
    damaris     

    De toute façon le quinquennat avec ou sans la grèce il est plombé, pour la grèce personne ne croit aux applications des réformes, les européens hésitent a juste titre de refiler 50 milliards ou plus aux grecs.

  • sortilege
    sortilege     

    il est droit dans ses bottes (de scooter) il gère ça comme il a géré la correze et comme il gère la france , la routine !!!!!!

  • Adii93
    Adii93     

    la droite ? la même qui a eu le pouvoir pendant plus de dix et qui a contribué à prendre les mauvaises décisions qui ont mené à la situation actuelle ? cette droite là ? lol

  • valentin
    valentin     

    Les autres non plus.

  • valentin
    valentin     

    Les autres non plus.

  • ABC90
    ABC90     

    "critiqué par l'opposition ", bizarre ! une opposition c'est pour s'opposer donc rien de nouveau

  • Hybow
    Hybow     

    Il ne fallait pas s'attendre à autre chose de la part de l'ump.

  • sortilege
    sortilege     

    pas de critique il est droit dans ses bottes , même gestion que pour la correze et la france

  • vestale
    vestale     

    F.Hollande est fidèle à lui même : indécisions et incapacité.

  • Run
    Run     

    Dans leur lutte pour le leadership des "Républicains", la droite a encore perdu une occasion de se taire. La ligne Hollande s'est avérée payante puisque les Grecs reprennent hier soir à peu près les propositions des créanciers. Ils ont l'air fin maintenant les Fillon, Juppé et sarko...
    Comme dit snatch... MDR

Lire la suite des opinions (44)

Votre réponse
Postez un commentaire