En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Gilles Boeuf: "On vit comme si nous avions trois planètes aujourd'hui"

Gilles Boeuf: "On vit comme si nous avions trois planètes aujourd'hui"
 

Le directeur du Muséum d'histoire naturelle de Paris, conseiller scientifique de la ministre de l'Écologie Ségolène Royal, veut une "prise de conscience" que le "changement climatique est bien dû aux interventions humaines".

Chef d'édition

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • Thot
    Thot     

    Encore un post censuré parce que je parle du sujet tabou : la surpopulation mondiale. Le nombre est pourtant comme chacun sait, la règle qui prime. C'est valable pour la flore, c'est valable pour la faune, donc pour nous. On ne peut prétendre parler d'écologie sans parler de maîtrise de la démographie mondiale. Il faut l'exiger de tous. 2 milliards de plus en 30 ans, on ne continuera pas comme ça longtemps ! Exemple simple : une île avec gibier, poisson, eau potable et cueillette. Mettez-y 2 personnes, elles survivront, mettez-en 2 millions : extinction du gibier et de la cueillette, pollution de la nappe phréatique...

  • Thot
    Thot     

    Je rappelle le paramètre essentiel-tabou : la surpopulation mondiale. Il faut exiger de tous la maîtrise des naissances y compris l'Afrique et l'Inde. Après un bond inédit de la population mondiale de 2 milliards en 30 ans. C'est simple : prenez une île déserte avec gibier, poisson et cueillette possible, mettez-y 2 individus, il survivront. Mettez-en 2 millions : disparition du gibier et de la cueillette, pollution de la nappe phréatique... Idem pour les végétaux, idem pour les animaux, tout agriculteur le sait. La gestion drastique de la population est urgentissime et pourtant personne n'en parle !

  • deuxc
    deuxc     

    Discours bien préparé. Il a mérité sa place auprès de royale. Au fait, il est parti comment en vacances ce môssieur?

    rebroussepoils
    rebroussepoils      (réponse à deuxc)

    Je vous comprend ça emmerde hein pourtant ce môssieur il c'est de quoi il parle !

    deuxc
    deuxc      (réponse à rebroussepoils)

    Il sait?
    Probable, puisqu'il travaille avec royale...Des gens de grande qualité.

  • Youyou
    Youyou     

    alors mon commentaire!

  • Youyou
    Youyou     

    "Si nous continuons dans cette voie ,si nous faisons rien pour enrayer l'accroissement de la population ,nous allons en payer le prix ,nous allons nous retrouver dans un monde surpeuplé.La démographie à un impact sur le développement et sur les ressources de la Terre qui sont limitées".

    Thot
    Thot      (réponse à Youyou)

    Entièrement d'accord. La surpopulation est suicidaire. Nous avons dépassé avec 7 milliards d'individus, dont les 2 derniers milliards en 30 ans, la côte d'alerte. Nous savons reconnaître que c'est mauvais pour les végétaux et pour les animaux, mais nous sommes incapables même d'en parler sérieusement, a fortiori d'agir. Il faut arrêter d'encenser la natalité à des fins économiques... quand il n'y aura plus de planète on n'aura plus de soucis d'économie ! Un enfant de 5 ans pourrait comprendre, que dans un périmètre donné non extensible, on ne peut entasser indéfiniment un nombre croissant de quoi que ce soit.

  • Glochide
    Glochide     

    Oui on le sait et on fait quoi à part le rabâcher ! Ce sont donc les "bons terriens" qui font la leçon ! Mais de quoi sont t'ils prêts à se priver ??? De leur confort ???? Faut montrer l'exemple .....

  • rebroussepoils
    rebroussepoils     

    Il à complétement raison. heu pas beaucoup de réaction ?

  • charlie 80
    charlie 80     

    Censure quand tu nous tiens !

Votre réponse
Postez un commentaire