En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Gérald Darmanin lundi matin sur BFMTV et RMC.
 

Gérald Darmanin, vice-président Les Républicains de la région Hauts-de-France, maire de Tourcoing et coordinateur de la campagne de Nicolas Sarkozy, est ce lundi matin l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et sur RMC.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Chresistouquet
    Chresistouquet     

    En attendant il s'en sort bien l'ami Sarkozy!
    Il ne devrait même pas avoir le droit de se représenter à une élection quelle qu'elle soit!
    Et l'ami Cahuzac ? Ses 3 années de prison ferme ?
    Purgeras t-il sa peine ? À voir mais personnellement j'en doute ... Nous ne sommes pas tous égaux face à la justice.

  • jack85
    jack85     

    Attendez,dans un moment ils vont nous dire qu'ils ont jamais dépassé la somme autorisée lors de la campagne de sako en 2012.Sarkozy et sa tribu mentent comme ils resprient.

  • vauban
    vauban     

    inquisition.... n'importe quoi ....

  • normand
    normand     

    su on les ecoutait au parti des LR ils seraient tous avec une aureole telement c'est des petits saints leptoblemes est que c'ets eux qui votent les lois alors ils vont pas se tirer une balle dans le pied que se mr explique pourquoi pour NS il faut prevaloir a la presomption d'innocence et que pour les fiches S cela serait supprime ? une personne qui depase son montant de campagenes de 20 000 000 ets plus dangereux que celui qui va sur des sites

  • Waramp
    Waramp     

    Encore un qui manie bien la langue de bois.....!

    Big
    Big      (réponse à Waramp)

    Ah oui, j'ai écouté l'interview.

    C'est avec de tels politiques, des girouettes qui évoluent au grès de leur interlocuteur et du contexte.

    Pas d'action, des mots, des gestes.
    Écœurant d'avoir ces politiques !

Votre réponse
Postez un commentaire