En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Front syndical désuni sur la réforme des retraites
 

PARIS (Reuters) - Les représentants des salariés français ont présenté lundi un front syndical désuni sur la réforme des retraites, un dossier...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

25 opinions
  • Dan716
    Dan716     

    Le mensonge est le sport national pratiqué par nos politiques...en voici une preuve par l'exemple : si vous abordez le sujet concernant la différence fondamentale qu'il y a entre LA REPARTITION et LA CAPITALISATION en matière de retraite, et que vous démontrez le bien fondé de la capitalisation au détriment de la répartition, vous risquez immédiatement de vous attirez les critiques les plus virulentes de la part de ceux qui "vivent" de la répartition (dont j'ai déjà exposé quelques faits ici-même), sur le dos de l'ensemble des contribuables du privé, lesquels ne sont sans doute pas spécialistes de la question. Voici ci-après quelques explication. LA REPARTITION : les cotisations sont immédiatement réparties, rien n'est mis de côté pour les jours difficiles. L'argent profite directement aux bénéficiaires, sans fructifier. Il y a deux manière de répartir. Jusqu'à maintenant on a fixé le niveau de retraite et réparti les cotisations nécessaires entre les actifs. L'autre moyen est de fixer la cotisation maximale supportable, puis de répartir les fonds récoltés entre les retraités. C'est ce qui se passera sans doute demain. Si l'Etat intervient, il peut distribuer des points aux actifs, la note sera payée plusieurs années plus tard par les suivants. Il peut "donner" de l'argent qu'il n'a pas, mais dans ce cas le système est voué à l'échec à plus ou moins long terme. LA CAPITALISATION : on devrait plutôt parler d'épargne. L'argent cotisé est placé pour le faire fructifier. Il va servir pendant la période d'activité, une première fois à l'économie, puis une deuxième fois lorsqu'il sera rendu au cotisant, avec les intérêts. Le cumul de ceux-ci sur une longue période est très important. Ainsi, 100€ placés chaque année à 5% pendant 37,5 ans deviennent 11000€ (constants). La retraite est reversée soit en rendant le capital cumulé, soit sous forme de rente jusqu'au décès. Si l'Etat intervient pour donner des points, il est obligé de le faire matériellement sinon cela se voit de suite sur le compte. L'Etat ne peut donc tricher ou distribuer de l'argent qu'il n'a pas... à méditer !

  • Mandrin72
    Mandrin72     

    Il y a meprise, il serait indecent de baisser les petites retraites; je parle d'un plafond à situer pour retablir l'equilibre des depenses mais il serait à mon avis à au moins 3000 euros ... et oui !
    Quand cela sera mon tour de toute façon vous vous en moquer n'est-ce-pas ?

  • okwaho
    okwaho     

    les retraites ??????????
    avant de parler retraite , il faudrait peut etre parler "boulot , taf , emploi , travail" .......
    on entre dans le marché du travail de plus en plus tard et on en sort de plus en plus tot . Et comment en sort on ?..... on se fait foutre dehors ; à 45 ans , on est plus bon a rien dans une entreprise
    et ce qu'on retrouve un travail passé 45 ans ?....
    Nos chers politiques devraient prendre le probléme a la source ...... Messieurs les Enarques , pour alimenter des caisses de retraites ils faut des cotisants , des travailleurs ......... 73 bon a riens et mauvais dans tout, à la téte du pays , on est beau avec ça .....

  • Dan716
    Dan716     

    Il ne s'agit pas ici de faire de "l'anti-fonctionnarisme" primaire. Les fonctionnaires d'ailleurs sont de bonne foi : pour la plupart ils ne mesurent pas leurs avantages réels et l'écart de leur condition avec celle qui est faite aux autres Français. Ils ne doivent pas être tenus pour coupables d'une situation conflictuelle latente, la chasse au fonctionnaire étant en passe de devenir un sport national. Les responsabilités sont d'abord politiques et syndicales. Les fonctionnaires eux, n'aspirant qu'à être des Français comme les autres, pas une classe vivant aux dépens de la communauté nationale. De ce point de vue,ils sont plus victimes potentielles que les responsables du désastre à venir. Si des individus se sente visés dans ces commentaires, qu'ils sachent qu'ils ne sont pas montrés du doigt en tant qu'individus. Ce ne sont pas les hommes qui sont mauvais, mais LE SYSTEME. Cela vaut autant pour les fonctionnaires que pour les hommes politiques. Par contre, ceux qui maintiennent ce système, en toute connaissance de cause, à l'aide de procédés mensongers, sont les seuls à montrer du doigt.

  • Dan716
    Dan716     

    Très juste remarque, mais qui prendra l'initiative ? Certainement pas ceux qui nous gouvernent (quels qu'ils soient) car ces gens là vivent des contributions du peuple... donc, peine perdue ! Or c'est bien pourtant LA SEULE VRAIE SOLUTION : un seul régime pour tout le monde, hélas, dans les faits, je crains que cela ne soit réellement applicable en l'état...

  • Dan716
    Dan716     

    Les régimes de retraite de nos élus et de leurs amis (personnels des assemblées), du Conseil économique et social etc. Offrent à leurs bénéficiaires des avantages aussi révoltants que les privilèges octroyés à ceux des régimes spéciaux. Or ces élus, qui sont en principe les garants de l'application de la Constitution et du respect de la Déclaration des droits de l'homme, profitent de rentes de situation qui constituent autant d'inégalités flagrantes. En effet, s'il y a un secteur où l'on rencontre plus fréquemment qu'ailleurs des retraites aux sommes considérables, c'est bien, grâce au jeu des carrières successives et des cumuls, parmi les élus et les hauts fonctionnaires ! Un seul exemple : pour 1€ cotisé, un député en touchera 6...contre 1,5€ dans le régime général ! Quant aux allocations de chômage, pendant leurs mandats, les parlementaires doivent verser 0,5% contre 2,4% pour les salariés du privé... mais si ce même député est battu aux législatives, il pourra quand même bénéficier pendant 6 mois d'un "revenu de transition" équivalent au traitement mensuel qu'il touchait sur les bancs de l'Assemblée, soit environ 5400€ (montant dégressif qui atteint toujours 20% de cette somme au bout de 4 ans ! Et si pendant cette période il retrouve un emploi moins bien payés, un différentiel lui sera versé... et si en plus, ledit député a également été fonctionnaire, professeur en médecine, tout en occupant les fonctions de sénateurs et qu'il ait pu continuer à garder sa chaire à la faculté et rester chef de service à l'hôpital... voir en plus 15 ans au Conseil régional, avec les moyens de cotiser au maximum de la caisse complémentaire, plus la présidence pendant cinq ans d'une société d'économie mixte... et bien évidemment un député est presque toujours maire... je vous laisse imaginer après le cumul de toutes ses différentes retraites, la rente qu'il sera en droit de toucher !!! Et ces gens là veulent donner des leçons de solidarité et de répartition, alors qu'ils ne partagent rien, ils prennent ! Ils ne servent pas l'Etat, il se servent !

  • ullysse
    ullysse     

    44 annuités=Retraite à taux plein autour des 70 ans(travailler avec des cannes,super! plein d'arthrose,le pied).Comme d'habitude la CFDT sera d'accord.D'ailleurs,quelle avancée sociale a t- elle déjà votée ? La flexibilité qui rend les salariés otages du chantage des entreprises? bravo!Quant à la CFE-CGC et la CFTC,elles ne sont quasiment pas représentatives et ne défendent qu'elles-même.Pour les retraites ,il faut UN REFERENDUM!

  • Einrich
    Einrich     

    Qui a donné les autorisations et pourquoi pas assez de flics ??????????,

  • lilicatalonia
    lilicatalonia     

    A force de critiquer les autres salaries du public, le prive vas gagner le gros lot,retraite comme aux canada c'est a dire plus d'age de la retraite cotisation a des fonds de pension,ou bosser jusqu"à la fin ,on vois des gardiens de parking qui ont 80a !!

  • Einrich
    Einrich     

    Nos politicards nous parlent ils des tres tres confortables retraites et autres tres tres grosses indemnites et autres avantages en nature de nos tres chers senateurs dormeurs et autres deputes nationaux et europeens
    Le dessus ils sont aphones ,mais toi petit ouvrier ,bosse et rame ,ca t'empechera de grossir !!!!!!!!!!!!!!!

Lire la suite des opinions (25)

Votre réponse
Postez un commentaire