En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
François hollande saisit le conseil constitutionnel sur le pacte budgétaire
 

PARIS, 13 juillet (Rentiers) - François Hollande a saisi vendredi le Conseil constitutionnel pour déterminer si la ratification du "pacte...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

26 opinions
  • .Blackjack21..
    .Blackjack21..     

    Vous oubliez qu'une large parti des suffrages de l'UMP le sont pas peur du PS et vis versa pour ceux du PS alors qu'ils auraient pu voter d'autre parti à coté s'il n'y avait pas ce bipartisme antidémocratique. Ce qui n'est pas le cas d'un référendum qui afficherait un résultat totalement opposé à l'addition des deux scores de l'UMP et du PS en 2005 le Non l'a emporté alors qu'aux élections de 2002 et de 2007 la majorité absolue des voix étaient pour des mondialistes.

  • LBH
    LBH     

    qu'il y introduit un peux plus de justice,car avec le décret qui a été adopté sur les retraites je pourrais partir à 60 ans avec 42 ans de cotisations alors qu'avec son prédécesseur j'aurai dû travailler jusqu'à 61an et 2 mois ce qui m'aurais fait plus de 43 ans de cotisations.

  • QT55
    QT55     

    Le lundi 2 juillet, notre président normal avait jugé bon d’ouvrir l’intimité de son palais normal aux cameras de TF1 afin de montrer au bon peuple à quel point il était simple, accessible, proche du peuple… en un mot : normal. Seulement voilà, un homme normal commet aussi des bourdes ; et notre président en a commis une belle en laissant trainer sur son bureau présidentiel quelques documents tout à fait confidentiels qui, dans la tradition jacobine française, n’auraient jamais dus être portés à la connaissance des sujets du royaume.

    Le Lab d’Europe 1 ayant décortiqué pour nous ces images volées, on y apprend – Ô surprise – que le président de notre République a repris le flambeau de son prédécesseur à la direction commerciale du groupe Dassault, que la porte de son bureau reste grande ouverte aux dirigeants des groupes privés (ceux de Capgemini et de Pernod Ricard en l’occurrence), qu’il travaille d’arrachepied à soigner son image avec l’aide de journalistes consentants et qu’il déjeune avec François Pinault qui, ayant quelques intérêts en la matière, cherchait sans doute à convaincre le chef de l’État de l’utilité du mécénat culturel en général et de la niche fiscale associée en particulier. Le changement, c’est vraiment pas pour maintenant.

    Ce que cette anecdote a de vraiment amusant – pour peu qu’on ait un humour grinçant – ce n’est pas tellement que notre président pseudo-socialiste se comporte comme un VRP de luxe, ni qu’il reçoive la fine-fleur du patronat sous les ors de la République ni même qu’il consacre une partie de ses journées à dorer son blason personnel ; le plus drôle, c’est qu’il s’en cache avec beaucoup de soins. Ainsi, la comparaison de cet agenda officieux avec l’officiel – celui qui est publié sur le site de l’Élysée – révèle que ce dernier avait été soigneusement expurgé de toute mention relative aux odieux capitalistes suscités ainsi qu’aux intenses efforts de communications déployés par la présidence pour soigner le culte de sa normalitude.

    « Les français ne doivent pas savoir. » Tout est là : le peuple supposément souverain de France est traité comme de vulgaires sujets. Le cirque politique continue, on a changé la devanture – de l’ombre à la lumière – mais l’arrière-boutique est restée la même, rigoureusement la même et ce, si ça se trouve, depuis l’Ancien Régime. Tant que le bon peuple de France admettra que ses princes lui mentent et ne vivent que de postures, il ne sera jamais souverain et ce prétendu Contrat Social que nous sommes supposé avoir signé implicitement ne sera rien d’autre qu’une farce. (ndf.fr).

  • TG77
    TG77     

    Le pacte budgétaire s'inscrit dans une logique institutionnelle différente de celle du Pacte de stabilité et de croissance. En effet, il se place dans une perspective plus intergouvernementale et ne concerne prioritairement que les pays de la zone euro. En ce sens certains pays (Royaume-Uni, République tchèque)2 ont déjà annoncé qu'ils ne l'appliqueraient pas et cela ne pose pas vraiment de problème et d'une certaine façon est souhaité car dans le pacte, il y a l'idée d'une structure propre à la zone euro. Au contraire le pacte de stabilité et de croissance qui appartient au domaine communautaire s'applique à tous les pays de l'Union européenne et donne à la Commission européenne une place majeure dans la surveillance. Ce n'est qu'en 2017, cinq ans après que le traité relatif au pacte budgétaire ait été adopté qu'il sera considéré comme une norme de l'Union européenne.

    Pour Angela Merkel, ce pacte qui conditionne la poursuite de l'aide aux pays en difficulté de la zone rend possible des avancées en matière d'union politique.

    Avec ce pacte budgétaire, nous serons encore plus dans les mains de cette union européenne et perdrons encore plus de liberté mais aucun politique n'a le courage de nous dire la vérité. Ils font ce qu'ils veulent et nous nous regardons le train passer. Lamentable.

  • remy556
    remy556     

    Disons que sarkosy a ose entreprendre et fait alors que monsieur hollande ne fait qu en se calant sur le precedent quinquennat.On le voit avec sa mesure sur les retraites qu il peut mettre aujour d hui parce quelqu un avant lui a eu le courage de faire la reforme.Un exemple parmi tant d autres.

  • remy556
    remy556     

    Disons que sarkosy a ose entreprendre et fait alors que monsieur hollande ne fait qu en se calant sur le precedent quinquennat.On le voit avec sa mesure sur les retraites qu il peut mettre aujour d hui parce quelqu un avant lui a eu le courage de faire la reforme.Un exemple parmi tant d autres.

  • nanard21
    nanard21     

    CSG,Heures sup fiscalisées ,Gaz, Electricité ,la RDS ne bouge pas pour l'instant , tout augmente même le nombre des ministres,l'augmentation du SMIC est depuis longtemps "bouffé" .A quand la diminution du nombre de députés ,sénateurs,et tout le personnel de ces deux institutions.

  • solon 07
    solon 07     

    il n'est pas interdit que tu te cultives notamment en matière de droit constitutionnel

  • Aalain 06160
    Aalain 06160     

    Je connais des gens qui sont dans la médiocrité pour au moins 60% de Français (en majorité de gauche) qui posent les problèmes et critiques toutes les solutions proposées pour ensuite les appliquer en les appelant autrement.
    Mieux lorsque c'est la gauche qui propose des solution et que la droite veut les mettre en application ces médiocres de gauche votent contre !
    Une histoire de fous à la Française.
    C'est malheureusement ce qu'il en ressort de l'image que nous font les éléphants archi millardaires.
    Au fait, qu'est ce que les milliardaires font au parti socialiste, je me le demande. A oui, il ont mis leur pognon dans les oeuvres d'arts pour que les pauvres ouvriers ne puissent pas en profiter...
    Et ça se permet de donner des leçons...
    Minable tout ça

  • lasgertas
    lasgertas     

    coté ridicule je crois qu'avec Hollande on atteint des sommets pour le 14 juillet il a choisi les questions qu il faut lui poser première fois que cela arrive (chaine lcp)

Lire la suite des opinions (26)

Votre réponse
Postez un commentaire