En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
François Hollande
 

François Hollande a invité les journalistes à l’Élysée ce jeudi à 16h pour sa 2e conférence de presse depuis son investiture. Le chef de l’État va s'exprimer alors que la France est entrée en récession et que de l'aveu même du Président la croissance sera nulle cette année.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

74 opinions
  • bypy
    bypy     

    A moins d'une semaine de la méga-manifestation de dimanche prochain, le régime n'a encore donné ni autorisation, ni, a fortiori, itinéraire. Qu'eussions-nous entendu si le précédent gouvernement avait ainsi tenu la gauche dans l'expectative ! Ce qui empêche entre autre, quel dommage, mais pure coïncidence, les provinciaux d'acheter à prix réduit leur billet de train. A moins que peut-être, ô miracle, la progressiste et donc vertueuse direction de la SNCF propose à nouveau des billets à 5 euros, pour visiter cette fois, je ne sais pas, moi, Montmartre et le Sacré-Coeur ?
    On plaisante, mais toutes ces magouilles (non consultation des Français sur un sujet aussi humainement et socialement fondamental que la filiation, loi passée en procédure ultra-accélérée), montrent à quel point ce régime scélérat, malgré ses effets de manche et ses prétentions grandiloquentes, se moque éperdument de la démocratie. Une satrapie d'idéologues rancis et va-t'en-guerre, qui, en un an, ont mené la France au bord de la guerre civile. Pauvre Jaurès, s’il voyait ça !

  • SMAGGHE
    SMAGGHE     

    et bien nous on espéré qu'il n'y aura pas de l'an trois

    POUR LA FRANCE

  • gan
    gan     

    Alors que les impôts de tous les Français augmentent, le Senat "bien à gauche" a votée une déduction de 7600 euros pour les journalistes pour 2013, afin de les remercier d'avoir fait élire Hollande. cela s'appelle du clientélisme.

  • Beatitude
    Beatitude     

    Pour être élus Hollande à caresser dans le sens du poil une opinion publique de gauche qui ne voulait pas entendre parler de crise mondiale ni de dette publique, préférant imputer la responsabilité des difficultés sociales au « président des riches » ou au « diktat des marchés financiers ». Hollande doit tenir compte de cette opinion publique pour la conduire doucement à regarder la réalité en face. Qu’il se dévoile et fasse la pédagogie de la crise est une excellente chose, mais l’on entend déjà la gauche mélenchoniste crier à la trahison. François Hollande est désormais au pied du mur : s’il veut en finir avec les atermoiements et les demi-mesures pour être à la hauteur des défis qui l’attendent, il lui faudra prendre le risque de l’impopularité dans son propre camp.

  • bypy
    bypy     

    Hollande a l’occasion de sa conférence de presse d'hier, a dénoncé "les violences de la droite, qui pour cette gauche serait toujours illégitime ". Aurait-il oublié le climat de haine qui a dominé tout le quinquennat de Nicolas Sarkozy traité par les socialistes de "présidents des riches", de "bling-bling", "voyou de la République", etc. ? Pour le reste, son intervention semble être un fidèle reflet de ce que la politique est en train de devenir: un monde refermé sur lui-même, une fuite dans la communication. Il a parlé "d’offensive", de gouvernement économique européen – un serpent de mer -, et même, sans reculer devant le paradoxe, de souveraineté de la France… Des mots, rien que des mots, pas une mesure concrète, pas une action. Cet immobilisme semble satisfaire ses partisans, mais ne peut qu’aggraver la coupure avec une France engluée dans la récession et le chômage. Sarkozy n’a pas tout réussi, loin de là, mais au moins, il a eu le mérite d’essayer. Il faut observer que, d’un bout à l’autre de l’échiquier politique, toute la classe dirigeante semble désormais se confiner dans l’invective, la course à la déclaration tonitruante, la recherche de la bonne formule et du buzz, comme on dit. Les blocages structurels ont parfois bon dos pour justifier l’inaction. Les contraintes européennes, financières, constitutionnelles, qui feraient, selon certains, de la République française une simple collectivité privée de pouvoir et soumise à la mondialisation n’expliquent pas tout, loin de là. Le fond du problème, la cause ultime de nos difficultés, au-delà de la logique droite gauche, c’est la perte de sens du politique. La volonté de proposer et d’adopter, voire d’imposer des mesures concrètes et raisonnables, semble comme anéantie. Décider, bousculer, prendre des risques, choisir, gouverner en un mot: voilà qui n’intéresse plus personne.

  • auvergneprofonde
    auvergneprofonde     

    déjà le terme " L AN II" révèle un 2GO et un Narcissique démesuré : cela sent la future publication dans les annales de l'histoire. A nos frais! après Mitterand qui voulait être enterré au mont beuvray, voila un Hollande qui fait du spectacle... Tous ces politiciens attirent les electeurs et les... méprisent. En attendant, on en a encore pour 4 ans!Et on voit bien déjà leur politique ... et pour qui cette politique s'adresse réellement!

  • wxc
    wxc     

    M. Cambadélis ne manque pas de toupet quand il déclare « qu’il est difficile d’appliquer la politique du redressement dans la justice quand il faut passer la serpillère », c’est-à-dire éponger les dettes laissées par M. Sarkozy.
    Il pense sans doute exonérer le pouvoir actuel de toute responsabilité dans la situation du pays et dans la faillite de la politique de la gauche et mettre par la même occasion la droite en difficulté. Mais il oublie que le montant de la dette ainsi que la nécessité de revenir à l’équilibre exigé par l’Europe, étaient connus avant la campagne électorale et donc il reconnaît explicitement que M. Hollande a sciemment menti aux Français par des promesses intenables! L’arroseur est arrosé!

  • simplecitoyen1
    simplecitoyen1     

    Remis de l’attitude de « le capitaine garde le cap ! » de François HOLLANDE il est nécessaire de s’interroger et de revenir sur la surprise de ses déclarations d’une volonté affichée d’un gouvernement et d’un président de la zone EURO ! c’est d’autant plus à contre temps , au moment où la plupart des Peuples Européens sont de moins en moins convaincus du système technocratique de la Commission Européenne et son pour le moins Eurosceptiques ! sans parler des Britanniques qui l’ont toujours été !
    Les Français aurons encore plus de mal à comprendre cette attitude alors que la crise de 2008 n’a pas été résolue car les causes de cette crise n’ont pas été combattues malgré les promesses électorales de 2 présidents successifs ! « Mon ennemi c’est la finance ! » ou « nous allons mettre fin aux paradis fiscaux ! » et les mêmes causes conduisant aux même conséquences, les Banques spéculatives sont toujours là, elles ont de plus été aidée avec l’argent des contribuables !
    Cette nouvelle orientation qui ne peut s’inscrire que sur du moyen terme va-t-elle améliorer le quotidien des Français à court terme ! Combien faudra t’il de chômeurs supplémentaires avant que cette politique Européenne commune porte ses fruits et pouvons nous nous le permettre ?
    N’avons-nous pas à faire à un nouveau Napoléon mais qui nous entraine directement à la bataille de la Bérézina ! Si quelqu’un à le mode d’emploi qu’il nous l’explique !

  • simplecitoyen1
    simplecitoyen1     

    Avec 20% d’indice de popularité ! alors qu’il EN avait 60% IL Y A 1 AN ! Mr HOLLANDE nous parle de courage ! il ne pense pas un seul instant que c’est un message que lui adresse les Français !
    Après le « moi président !... nous avons le OUI nous !....
    Monsieur HOLLANDE veut faire « évoluer la République » en modifiant la constitution , mais ne propose pas d’accorder au Peuple Français de conforter sa réelle Souveraineté par le droit à Référendum à l’initiative citoyenne ! laissant ainsi le pouvoir aux seuls « représentants »
    Le vrai changement ce sera ça ! mais qui le propose depuis 1958 ! voila une proposition aux prochains candidats à la présidence ! ce sera la preuve qu’ils seront de vrais Démocrates et qu’ils n’ont pas peur du vote des Français !

  • simplecitoyen1
    simplecitoyen1     

    Monsieur HOLLANDE le dit lui même! il faut un référendum européen pour modifier les statuts de la BCE! alors chiche! posons la question aux peuples d'Europe! nous retrouverons ainsi un peu de souplesse financière!
    le japon et les états unis ont la possibilité de se financer eux mêmes! l'article 123 du traiter de Lisbonne nous l'interdit! Ce qui a nourrit notre dette aux profit des banques privées !
    pour mémoire les Français avaient dit NON au traité Européen de 2005! nous devons sortir provisoirement de l'UNION EUROPEENNE , comme vont le faire les Britanniques grâce à un référendum!
    le prétexte de la stabilité de paix européenne n'est pas à l'ordre du jour! je ne crois pas qu'il y ai un risque de confit Armé entre les peuples Européens ! donc croyons en notre pays! Mr HOLLANDE parle d'ambition pour l'Europe ! il faudrait qu'il pense à l'ambition et à l'intérêt de la FRANCE! Mme MERKEL ET CAMERONE eux ne l'oublient pas! nous n'avons pas à être à la remorque de leurs politiques!

Lire la suite des opinions (74)

Votre réponse
Postez un commentaire