En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
French President Francois Hollande waits prior to deliver a speech as part of the symposium "Caen 1956-2016. La Recherche : construire demain" at Caen's university on November 3, 2016 in Caen, nortwestern France. 
CHARLY TRIBALLEAU / AFP
 

Le chef de l'Etat a prévenu que "nul ne pourrait se dégager" de l'accord sur le climat, conclu en décembre 2015.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • grincheux007
    grincheux007     

    L'accord peut être dénoncé dans 3 ans, et entre temps, on peut ne rien faire. C'est des petits mots qui ne veulent rien dire. L'accord ne prévoit rien dans le domaine de la démographie galopante dans certaine partie du monde. Notre Terre est condamnée dans quelques générations. Certes, Il faut faire des économies énergétiques et autres et développer tous les circuits courts, mais si la population croit de manière trop importante et que l'âge de la mort recule (suite géométrique .... on sait comment ça évolue), toutes les économies vont servir à rien et la surpopulation va entrainer guerre, famine, ....

  • Seth69
    Seth69     

    Soyez sérieux Mr Hollande! On est plus chez les "bisounours", la c'est du lourd en face. Poutine, Trump, Xi Jinping ....
    L'accord 1) peut être résilié au bout de 2 ou 3 ans je crois. Mais à mon avis se sera bien avant.
    2) Qui aujourd'hui va honorer cet accord. Des rois du Pétrole sont en face et un industriel vient d'être nommé Président des États Unis. Oups pardon! Du monde et avec lui son vice Président Poutine bientôt lol! Humour!

  • kojiki
    kojiki     


    Voyons monsieur Hollande , relisait ce que vous signez , que dit l'article 28.1
    Enfin, la disposition de retrait de l’Accord, prévue à l’article 28, qui stipule que : “À l’expiration d’un délai de trois ans à compter de la date d’entrée en vigueur du présent Accord à l’égard d’une Partie, cette Partie peut à tout moment le dénoncer par notification écrite au Dépositaire”, pourrait laisser craindre une perte, à terme, du caractère universel de l’Accord, mais, une telle occurrence ne pouvant se produire qu’après 2020, le processus général n’en serait pas profondément altéré.

  • danbas84
    danbas84     

    l'accord de Paris est "irréversible"

    Heuuu comme la commande de 2 bateaux pour les Russes ?

Votre réponse
Postez un commentaire