En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
François Fillon lors de son dernier meeting de campagne le 25 novembre à Paris
 

Le favori de la primaire de la droite a donné vendredi soir son dernier meeting de campagne à Paris. François Fillon a accusé ses détracteurs d'avoir qualifié ses électeurs  de "conservateurs obtus, réactionnaires, nostalgiques d'une France moisie". 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

11 opinions
  • Le chat95
    Le chat95     

    J’aurai apprécié que dans cette campagne on parle aussi de création d’emplois et pas uniquement de suppressions en tous genres.
    On parle de six millions de chômeurs (en les comptant tous).
    On parle de supprimer 300 000 à 500 000 postes dans la fonction publique.
    On parle aussi de passer de 35 à 39h, soit une augmentation du temps de travail de 11,43% (4/35). D’où à masse de travail constante, une baisse de l’offre d’emploi et une augmentation du chômage de 11,43%, soient 685 714 chômeurs de plus.
    On parle aussi de passer l’âge de départ en retraite de 62 à 65 ans voire 67 ans (Fillon 2012). Soit une augmentation du temps de travail de 4,84% (3/62). Soient 290 322 chômeurs de plus.
    Par application de la simple règle de trois, à un instant T, Sans accroissement de la masse de travail on passe de 6 000 000 de chômeurs à 7 276 036 pour Alain JUPPE et 7 476 036 pour François FILLON.
    Dommage que l’on n’ait pas parlé de la création des emplois ! On ouvre donc la porte au FN.

  • Le chat95
    Le chat95     

    J’aurai apprécié que dans cette campagne on parle aussi de création d’emplois et pas uniquement de suppressions en tous genres.
    On parle de six millions de chômeurs (en les comptant tous).
    On parle de supprimer 300 000 à 500 000 postes dans la fonction publique.
    On parle aussi de passer de 35 à 39h, soit une augmentation du temps de travail de 11,43% (4/35). D’où à masse de travail constante, une baisse de l’offre d’emploi et une augmentation du chômage de 11,43%, soient 685 714 chômeurs de plus.
    On parle aussi de passer l’âge de départ en retraite de 62 à 65 ans voire 67 ans (Fillon 2012). Soit une augmentation du temps de travail de 4,84% (3/62). Soient 290 322 chômeurs de plus.
    Par application de la simple règle de trois, à un instant T, Sans accroissement de la masse de travail on passe de 6 000 000 de chômeurs à 7 276 036 pour Alain JUPPE et 7 476 036 pour François FILLON.
    Dommage que l’on n’ait pas parlé de la création des emplois ! Vous ouvrez donc la porte au FN.

  • Sang9
    Sang9     

    J'ai du mal à croire en Mr Fillon, il me rappelle N.Sarkozy en beaucoup moins prétentieux. Son seul objectif (comme nombre d'entre eux) est de faire barrage au FN pour satisfaire sa famille Bilderberg. Je pense que certains chanteront beaucoup moins une fois qu'il sera élu, tout comme se fut le cas sous le règne de Mr Sarkozy.

  • Clairerenée
    Clairerenée     

    François Fillon a l'avantage de ne pas sortir de l' ENA, ce qui lui évite d'être hors sol. Faculté du Mans et ensuite, carrière politique. Humilité et compétence vont enfin payer. Bravo à lui et à ses fidèles soutiens.

  • vauban
    vauban     

    Mon ennemi, c'est celui qui veut faire baisser le pouvoir d'achat !!!

  • Lombago
    Lombago     

    44% d'électeurs de la Droite et du Centre au 1er tour, le chanteur Renaud, Hervé Morin et de nombreuses personnalités de l'UDI, des personnes proches du FN, N. Sarkozy, JF Poisson, B. Lemaire ...: tous ces soutiens affichés de F. FILLON prouvent bien sa capacité de rassemblement des français bien au-delà d'une étiquette politique étroite. F. FILLON, c'est le vrai gaullisme rassembleur pour mener la bataille qui sauvera la France !

  • grincheux007
    grincheux007     

    Fillon a été éblouissant à son dernier meeting. Je ne doute pas un instant de sa victoire à la primaire (simple formalité), mais aussi à la présidentielle.

  • beaudolo
    beaudolo     

    Fillon, s'il est élu demain, doit s'attendre aux pires attaques et calomnies de la part des socialistes dénués de toute éthique, attaques dans tous les domaines même sur sa vie privée, comme ils l'ont fait avec Sarkozy mais ce sera pire. Souhaitons que nos bons juges de gauche ne s'y mettent pas eux aussi! Ils seront en outre appuyés par une majorité de journalistes, qui, rappelons-le, dont 80% sont de gauche!

    grincheux007
    grincheux007      (réponse à beaudolo)

    Pour l'instant la gauche n'a pas de candidat avant janvier et peut-être qu'elle en aura pas .... hi hi hi

  • Lombago
    Lombago     

    Fillon a été le meilleur de cette primaire.
    J'aimais bien Juppé à moment donné mais à vouloir ne froisser personne il reste dans cette bien pensance qui commence à gonfler.
    En plus, je pense que Fillon pourra répondre à certaines questions qui inquiètent beaucoup de français et se faisant évitera à ces derniers de voter extrême droite.
    Par contre, pas assez de détails dans cette primaire sur ce qu'ils comptent faire concrètement pour les entrepreneurs.
    Et les sujets tournant autour de l'environnement et de l'écologie ont été complètement mis de côté. Pourquoi ? C'est une erreur de laisser tous ces sujets à la gauche.
    NKM avait l'air d'avoir plus de choses à dire sur l'environnement et les entrepreneurs.

  • Lombago
    Lombago     

    J'étais ce soir Porte de Versailles à Paris. Dix mille personnes, des jeunes et des moins jeunes, étaient venues. Ce fut une soirée mémorable. La prise de parole de François Fillon changeait radicalement des discours convenus ou langue de bois. François Fillon parlait clair et sans détour. Son enthousiasme et son professionnalisme s'exprimait calmement. François Fillon est manifestement porteur d'espoir pour les gens créatifs et courageux, quelle que soit leur appartenance sociale.

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire