En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Trente ans après, la france n'a pas oublié l'attentat rue copernic, assure françois fillon
 

PARIS (Reuters) - Trente ans après l'attentat de la synagogue de la rue Copernic à Paris, François Fillon a assuré dimanche que la République...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • myrtilles
    myrtilles     

    le problème,c'est que les informations publiées dans les journaux papier ou télé,sont données par des policiers ou des magistrats chargés de l'affaire.il faut croire que les policiers aiment bien se mettre des batons dans les roues.

  • orphee13
    orphee13     

    Ne pas oublier cet attentat je veux bien, mais pour ma part je n'oublie pas l'été 1986 avec l'OCDE, la BRB, TATI et tous les autres. Pour quoi faut-il toujours qu'il y ai deux poids deux mesures?

  • esbroufe
    esbroufe     

    Ne pas oublier l'attentat de la synagogue rue copernic,4 passants morts non juifs(1980)mais ne pas oublier non plus les 13 attentats à Paris entre décembre 1985 et septembre 1986, dont 2 manqués ; ces attentats ont fait au total 13 morts et plusieurs centaines de blessés.

  • tomi65
    tomi65     

    moi je trouve toujours que les journaliste donne trop d'information avant que les enquetes soient terminées. je pense principalement a cet homme arreter en italie dont la france a demandé l'extradition sans oublier de preciser ce qui a été trouvé sur lui qui permettra peut etre de decouvrir ses amis voir ses projet. c'est bien comme information! ceux qui été en relation avec lui on le temps de disparaitre moi je trouve cela super. je trouve que le travail des policiers n'est vraiment pas facilité et risque de mettre en danger des dizaine de personnes. donc bravo encore aux journalistes.

Votre réponse
Postez un commentaire