En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Jean Leonetti, l'auteur de la loi de 2005 sur la fin de vie a été chargé avec le député PS Alain Claeys d'aménager ce texte.
 

La décision rendue mardi par le Conseil d'Etat sur le cas de Vincent Lambert "conforte" selon Jean Leonetti la loi de 2005, dont le député UMP a la paternité. Mais certains "aspects" restent encore à "travailler", juge-t-il, pour améliorer la fin de vie des Français.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Bilivine
    Bilivine     

    Et si nous arrêtions l'hypocrisie ? J'ai perdu six proches de moins de 62 ans en 5 ans. Sur 3 au moins, nous savons qu'ils ont bénéficié de la compassion des services en place. Ma mère ne pouvait même plus pousser un souffle. Je ne vous parle même pas de mon oncle, ce sont des infimières qui ont eu le courage de mettre un terme à une agonie infernale, il n'avait que 57 ans, était cuit, mais si c'était insupportable pour nous c'était encore pire pour lui. Ce qui est dramatique dans notre pays, c'est l'excés de loi, nous sommes loin de Salomon.

Votre réponse
Postez un commentaire