Filippetti : ne pas partir à Noël, "c'était une forme de boutade"

La ministre de la Culture a confirmé cette semaine son voyage d'une semaine à l'Ile Maurice pendant les fêtes de Noël. "Cela concerne ma vie privée", a-t-elle insisté, vendredi sur BFMTV.

H. F. avec AFP
Le 11/01/2013 à 8:57
Mis à jour le 11/01/2013 à 9:37

Taxe Google : Filippetti fixe un ultimatum à Google "fin janvier"


La ministre de la Culture a confirmé cette semaine être partie une semaine à l'Ile Maurice pendant les fêtes de Noël. "Cela concerne ma vie privée", a-t-elle expliqué, vendredi sur BFMTV et RMC.

Avant Noël, François Hollande avait pourtant fait part de son intention de "ne pas prendre de vacances" et rappelé en Conseil des ministres, le 19 décembre, qu'une "année fait 365 jours" et qu'il attendait "de chacun présence et vigilance".

Cette recommandation était "une forme de boutade", a expliqué Aurélie Filippetti, oubliant que l'Elysée avait largement insisté, durant toute la période des fêtes, sur la mobilisation de l'exécutif, membres du gouvernement compris.

"Nous avions comme consigne de suivre nos dossiers, de rester vigilants, de rester disponibles, de rester joignables en permanence. Et évidemment, après les six premiers mois très intenses que nous avons eu au gouvernement. Et, moi, j'avais besoin de prendre une semaine de vacances", s'est encore justifiée la ministre.

"Une atteinte à la vie privée"

Quant aux photos de ce voyage parues dans Voici, Aurélie Filippetti a jugé que "c'était une atteinte à la vie privée".

"J'ai demandé à un avocat d'examiner le dossier, c'est une atteinte à la vie privée et j'estime que - c'est dans la Convention européenne des droits de l'Homme - que chaque citoyen a droit à la protection de sa vie privée", a encore insisté Aurélie Filippetti.

Jeudi soir, le Lab d'Europe 1 avait révélé qu'un second ministre, Laurent Fabius, avait dérogé à la demande de François Hollande en s'autorisant "quelques jours de repos à Zanzibar".

Élections

Les résultats dans votre ville

La question du jour

Etes-vous pour l'instauration d'un forfait aéroport pour les taxis?