Fermeture de Virgin : une "catastrophe" pour le Front de gauche

L.B avec AFP
Le 04/01/2013 à 15:35

Les élus du Front de gauche (PCF-Parti de gauche) au Conseil de Paris estiment vendredi que la fermeture des magasins de produits culturels et multimédia Virgin Megastore serait une "catastrophe sociale" pour la capitale.

"Qu'il s'agisse du magasin des Champs-Elysées, de celui des Grands Boulevards, de celui de Saint-Lazare ou de celui de Barbès (...), une fermeture serait une catastrophe sociale pour l'emploi parisien, alors que le chômage atteint des sommets", dénonce Ian Brossat, président du groupe PCF/PG au Conseil de Paris dans un communiqué.

Trois cents emplois sont menacés à Paris, selon l'élu communiste.

La chaîne de magasins, qui emploie 1.000 salariés en France, va déposer le bilan, après des années de difficultés financières dans un secteur bouleversé par la concurrence sur internet et le numérique.

"Ces mutations ne sauraient masquer les propres responsabilités de (l'actionnaire principal de Virgin) Butler Capital Partners (...) dans la situation que rencontre actuellement l'entreprise", juge Ian Brossat.

Résultats élections européennes 2014
La question du jour

Série de crashs aériens: avez-vous plus peur de l'avion?