François Hollande et Angela Merkel : l’union forcée

François Hollande a reçu Angela Merkel à l'Élysée pour préparer le sommet européen qui se déroulera jeudi et vendredi à Bruxelles. Les deux poids lourds de la zone euro vont tenter de définir une ligne commune sur la sortie de crise malgré des points de vue divergents.

Apolline de Malherbe
Le 27/06/2012 à 20:26
Mis à jour le 27/06/2012 à 23:35

Angela Merkel et François Hollande se sont retrouvés mercredi soir à Paris et ont affiché leur volonté d'"approfondir l'union économique et monétaire, demain politique", à la veille d'un sommet censé apporter le salut à une Europe paniquée par l'Espagne qui vacille.

Après un entretien et un dîner de travail de plus de deux heures, Mme Merkel, qui était arrivée à 19h15 à l'Elysée, est repartie à 21h35 sans faire de nouvelles déclarations à la presse.

"Il nous faut plus d'Europe"

"Nous sommes aujourd'hui à la veille d'un Conseil européen important, nous avons déjà bien travaillé. Il y a eu des progrès, notamment sur la croissance qui a été l'objet de nombreuses discussions qui ont abouti", a déclaré le président français.

Qualifiant la situation de "sérieuse", la chancelière allemande a de son côté parlé de l'"obligation de construire l'Europe forte et stable de demain". "Il nous faut plus d'Europe, il nous faut une Europe qui fonctionne, (...) il nous faut une Europe dont les membres s'entraident les uns les autres", a-t-elle ajouté.

Résultats élections européennes 2014
La question du jour

Faut-il dissoudre la LDJ, Ligue de défense juive?